07.09.22
12:41

Crise de l’énergie: et si on ne payait pas nos factures?

Face à la crise de l'énergie, le mouvement citoyen Don't Pay UK veut rassembler 1 million de Britanniques pour le 1er octobre derrière un engagement : ne plus payer ses factures d'énergie. Le prix du gaz et de l'électricité atteignent des records et les activistes veulent faire pression sur le gouvernement de Liz Truss pour qu'il abaisse le plafond de prix actuel. Ce mouvement pourrait s'étendre ailleurs en Europe mais quelles seraient les conséquences? Peut-on arrêter de payer nos factures d'énergie sans risque?

Les fournisseurs d'électricité peuvent poursuivre les mauvais payeurs. Et les sanctionner. Mais s'ils sont des centaines de milliers, c'est plus compliqué. Dans ce cas, ce sont plutôt les fournisseurs d'électricité qui peuvent se retrouver dans une position critique. Celle de la faillite. C'est déjà le cas pour des dizaines de petits fournisseurs au Royaume-Uni, ces derniers mois.

Les mastodontes du marché européen, quant à eux, ne tremblent pas. D'autant plus que les Etats pourraient aussi devoir leur venir en aide, si le boycott des factures énergétiques se généralise. Dans ce cas, ils pourraient refinancer les fournisseurs en augmentant les impôts, ou en réduisant la dépense publique.

Dans cet épisode, Manu s'intéresse aux conséquences du mouvement citoyen Don't Pay sur la crise de l'énergie que nous traversons actuellement. Est-ce la seule manière pour les citoyens de faire pression face aux entreprises pétro-gazières? Et que se passerait-il si le mouvement venait à se généraliser à travers l'Europe?

Partager cet article