18.08.22
12:13

Au moins cinq morts dans de violents orages en Corse

Le bilan des violents orages qui ont frappé la Corse jeudi matin est monté à six morts avec les décès d'un homme dans le nord de l'île, d'un pêcheur à Girolata (Corse-du-Sud) et d'une kayakiste à Erbalunga (Haute-Corse), ont indiqué les autorités.

Une adolescente de 13 ans et une femme de 72 ans sont décédées jeudi en Corse-du-Sud, touchée au petit matin par des orages brutaux et des rafales de vent allant jusqu'à 224 kilomètres/heure. Douze personnes ont été blessées, a indiqué la préfecture de Corse-du-Sud dans un bilan provisoire.

L'adolescente est décédée lorsqu'un arbre est tombé sur son bungalow au camping Le Sagone, dans le village de Sagone en Corse-du-Sud. Une personne a également été grièvement atteinte et huit autres personnes blessées sur ce site, ont indiqué les pompiers à l'AFP.

La femme de 72 ans est elle décédée sur la plage du Liamone à Coggia, en Corse-du-Sud, après la chute du toit d'une paillotte sur son véhicule, a précisé la préfecture.

En Haute-Corse, c'est un Français de 46 ans qui est mort dans un camping de Calvi. Une Italienne de 23 ans, elle aussi en vacances dans un camping de cette ville balnéaire, est en urgence absolue, en arrêt cardio-respiratoire, et en cours de transport à l'hôpital de Bastia, selon la préfecture de ce département.

"Plusieurs sauvetages en mer de plaisanciers" sont également en cours, notamment à Capo di Feno, en périphérie d'Ajaccio, a précisé à l'AFP Jean-Jacques Peraldi, le commandant du Service d'incendie et de secours (SDIS) de Corse-du-Sud.

Selon la préfecture maritime, il y a "entre 60 et 70 opérations en cours actuellement en mer ou sur le littoral" corse, dans un "secteur Ouest-Corse, Calvi, Balagne et un peu au Cap Corse".

"Une grande majorité de ces opérations sont pour des échouements, des bateaux retournés ou en perdition, dont le mouillage a rompu", a précisé à l'AFP un porte-parole de la préfecture maritime, en déplorant "plusieurs blessés sur les bateaux" sans qu'il y ait "de pronostic vital engagé".

Les orages ont quitté l'île vers l'Italie en fin de matinée, a précisé Météo-France qui a levé la vigilance orange. Le vent est redevenu faible sur une grande majorité de la Corse, a ajouté l'institut météorologique.

Quelque 45.000 foyers sont privés d'électricité dans l'île méditerranéenne, a indiqué à l'AFP EDF-Corse.

"J’apporte tout mon soutien aux Corses qui ont fait face à de violents orages", a tweeté le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, en indiquant qu'il se rendrait sur place dans l'après-midi.

 

Fortes pluies

Mardi et mercredi, de forts orages accompagnés de pluies soutenues ont frappé le sud-est de la France, dont plusieurs départements avaient été placés en vigilance orange jusqu'à mercredi soir.

Sur le continent, les dégâts ont été limités, même si les quantités de pluie ont été importantes avec jusqu'à 123 millimètres enregistrés à Lauroux, un village à une soixantaine de kilomètres de Montpellier, selon Météo-France.

A Marseille, les marins-pompiers, qui ont connu "un pic d'appels entre 21h30 et minuit", ont dû aider sept personnes qui ne parvenaient plus à sortir de leur véhicule dans l'est de la ville et ont également accompagné les clients d'un restaurant (70 personnes) cerné par les eaux, qui ne parvenaient pas à rentrer chez eux.

Personne toutefois n'était "en péril", ont-ils précisé à l'AFP. Selon le maire de Marseille Benoît Payan sur Twitter, il est tombé plus d'eau "en 24 heures que depuis le début de l'année".

Mercredi après-midi, la pluie et les grêlons avaient également frappé le nord de Saint-Etienne (Loire), provoquant des difficultés de circulation pour les voitures et les trains. Le sud de Lyon a également subi des inondations.

Suite aux intempéries qui ont touché la région Auvergne-Rhône-Alpes, 1.000 foyers sont encore à réalimenter jeudi matin, selon Enedis. Au plus fort de l’épisode, un peu plus de 10.000 clients avaient été impactés, essentiellement sur les départements de l’Ain et de la Loire.

 

AFP

Partager cet article