16.07.22
16:41

Fêtes de Wallonie: la Louisiane n'est plus la bienvenue après avoir décidé d’interdire l’IVG

L’État américain de Louisiane ne sera pas l’invité d’honneur des Fêtes de Wallonie en septembre comme prévu en raison de ses positions anti-IVG, a annoncé samedi Elio Di Rupo sur RTL INFO.

Le ministre-président wallon a signifié au gouverneur de Louisiane qu’il n’était plus le bienvenu suite à la décision de cet État d’interdire l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Le choix de la Louisiane avait été validé en 2020, mais il a du être annuler en raison de la crise sanitaire. Le 24 juin dernier, dans un revirement historique, la Cour suprême des États-Unis, connue pour son conservatisme, a enterré un arrêt qui depuis près d’un demi-siècle, permettait aux Américaines de pouvoir avorter. Actuellement, sept États américains interdisent totalement les IVG. Les recours et batailles légales retardent l’échéance en Louisiane, mais à terme, le droit à l’avortement devrait disparaître dans la moitié du pays.

Pour Elio Di Rupo (PS), "il est inconcevable pour la Wallonie d’accorder le titre d’invité d’honneur à un État qui ne respecte pas ce que nous considérons comme loi fondamentale. Et l’IVG est un droit fondamental!"

"Chaque femme doit pouvoir disposer librement de son corps sans risque d’être poursuivie pénalement. Avec l’abolition du droit à l’avortement aux États-Unis, de nombreuses femmes vont se retrouver dans des situations de détresse. Elles seront obligées de mener à terme leur grossesse non désirée ou pire mener à terme des grossesses qui sont le fruit d’un viol ou d’un inceste. La révocation du droit à l’IVG par la Cour suprême américaine est un véritable scandale pour nos démocraties occidentales. Ceci est à l’opposé des valeurs défendues par la Wallonie", a expliqué le ministre-président wallon auprès de la chaîne privée.

Aucune décision n’a été prise pour l'instant sur le choix d'un nouvel invité d’honneur, ajoutait-on cabinet Di Rupo.

Partager cet article