12.07.22
17:24

Tour de France: Magnus Cort Nielsen remporte la 10e étape dans les Alpes du nord

Après un jour de repos, le Tour a repris "en douceur". La 10e étape propose un parcours de 148,1 kilomètres tracé dans les Alpes du nord mais sans le moindre col hors catégorie, entre Morzine et Megève. Le départ a eu lieu à 13h30.

Principale difficulté du jour, la montée d'arrivée (19,2 km à 4,1%) est classée en 2e catégorie pour rejoindre l'altiport de Megève, avant d'aborder la haute montagne mercredi et jeudi.

Après un final qui s'est joué à la photo-finish, c'est la Danois Magnus Cort Nielsen qui a franchi la ligne d'arrivée en premier.

Cort Nielsen a devancé de peu l'Australien Nick Schultz sur la rampe d'arrivée. L'Espagnol Luis Leon Sanchez a pris la troisième place de l'étape, qui s'est conclue par la montée jusqu'à l'altiport, longue de 19,2 kilomètres (à 4,1%).

Le peloton, avec Pogacar, a franchi la ligne avec près de neuf minutes de retard au terme des 145 kilomètres.

Une échappée de 25 coureurs a pris forme après une soixantaine de kilomètres. L'Italien Alberto Bettiol s'est détaché à 42 kilomètres, mais la course a dû être neutralisée en raison de la présence de neuf manifestants assis sur la route, interpellés ensuite par la gendarmerie. 

Après le nouveau départ donné à 38 kilomètres de l'arrivée, Bettiol s'est présenté en tête au pied de la longue montée vers l'altiport. Il a été repris ensuite par une partie de ses compagnons d'échappée avant que Sanchez passe à l'attaque à six kilomètres de l'arrivée.

Le vétéran espagnol (38 ans) a été rejoint et un groupe de contre-attaque est revenu sur la piste de l'altiport pour jouer la victoire d'étape.

L'Allemand Lennard Kämna, qui était en position de prendre le maillot jaune (à 8 min 43 sec au classement), n'a pu atteindre l'objectif. Il est toutefois remonté à la deuxième place, à onze secondes de Pogacar.

Cort Nielsen, 29 ans, s'est imposé pour la deuxième fois dans le Tour, quatre ans après son premier succès.

De son côté, Pogacar conserve son maillot jaune.

 

Course neutralisée à cause de manifestants

L'étape a été interrompue en raison de la présence de manifestants sur la route, à 38 kilomètres de l'arrivée. 

La course a été neutralisée et un nouveau départ a été donné quelques minutes plus tard avec les écarts enregistrés au moment de l'arrêt, a annoncé la direction de course. Un groupe d'activistes pro-climat, appelée "dernière rénovation", a revendiqué l'opération sur les réseaux sociaux.

 

 

Une 10e étape "en douceur"

"Nous avons opté pour une reprise en douceur au lendemain du jour de repos", explique le directeur de course Thierry Gouvenou. "Il a fallu circuler au milieu des montagnes en évitant les grosses difficultés. Cela donne un tracé complètement atypique, dans un paysage grandiose".

Lors d'une journée intégralement passée en Haute-Savoie, la route décrit une forme de boucle pour atteindre le lac Léman à Thonon-les-Bains et revenir vers Megève, puis grimper au-dessus de la station, 8,8 kilomètres plus loin.

Megève (3.100 habitants), ville-étape pour la troisième fois, a accueilli un contre-la-montre remporté par le Britannique Chris Froome en 2016 dans la station chic.

Dans le Dauphiné 2020, l'arrivée d'étape avait ensuite été jugée à l'altiport et la victoire était revenue à l'Allemand Lennard Kämna.

Partager cet article