06.07.22
19:04

"J'espère qu'on ne prendra pas de nouvelles mesures, mais le CST n'est pas à l'ordre du jour"

Le CIM Santé publique s'est réunie aujourd'hui, sur la campagne de rappel de vaccination de cet automne et sur l'état des lieux actuel de la pandémie covid-19. 

Les ministres de la Santé du fédéral et des trois régions se sont réunis pour faire le point sur le rebond de la pandémie au covid-19 et sur la campagne de vaccination de cet automne

"La campagne de vaccination n'a pas vocation à contrer le pic auquel on fait face aujourd'hui avec Ba5. On attend encore une semaine à peu près avant d'avoir atteint le pic de cette vague ci. Mais par contre, on prépare l'automne et l'hiver car on a des craintes plutôt pour la rentrée, raison pour laquelle il faut qu'on se prépare à cette dose de rappel",

a expliqué Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé (PS).

"Pour les personnes qui n'ont pas été vaccinées en cycle complet, c'est à dire trois doses, il est important de pouvoir le faire pour être protégé et éviter une hospitalisation ou une forme sévère de la maladie.",

a ajouté la ministre.

 

Vers de nouvelles mesures ?

"Si on se retrouve dans un endroit qui est renfermé ou l'aération n'est pas bonne et qu'on est fragile, alors il faut qu'on puisse porter un masque, un geste de bon sens, de pouvoir se protéger et d'éviter de se faire contaminer si on est plus fragile. Pour le reste, je ne pense pas et j'espère que nous ne serons pas amenés à devoir prendre d'autres mesures. En tout cas, quand on regarde ce qui s'est passé au Portugal ou en Afrique du Sud, on a le sentiment qu'on va pouvoir échapper à des mesures qui soient plus restrictives.",

a rassuré Mme Morreale.

 

Le retour du Covid Safe Ticket ?

"Non, le CST n'est pas à l'ordre du jour effectivement. Par contre, certains pays demandent un certain type de vaccination, donc il faut toujours vérifier sur le site des affaires étrangères  quelles sont les modalités qui sont demandées par le pays. Mais pour ce qui concerne la Belgique, les festivals, les restaurants. Effectivement, le CST n'est pas sur la table des discussions des ministres de la Santé ou du Comité de concertation."

a communiqué la socialiste dans notre journal.

Partager cet article

En lien avec l'article