03.07.22
18:50

Face à la supériorité russe, l'armée ukrainienne se retire de Lyssytchansk

Alors que plut tôt dans l'après-midi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, indiquait qu'il était "impossible de dire que Lyssytchansk est sous contrôle" russe, assurant que les combats continuaient dans la périphérie de cette ville dont la prise a été revendiquée plus tôt par Moscou, l'armée ukrainienne s'est retirée quelques heures après.

"Il y a des combats dans les faubourgs" de cette ville, sous pression des troupes russes depuis plusieurs semaines, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à Kiev avec le Premier ministre australien Anthony Albanese.

L'armée ukrainienne a annoncé dimanche que ses soldats s'étaient retirées de Lyssytchansk, ville-clé de l'est de l'Ukraine faisant face à un violent assaut des troupes russes depuis des semaines.

"Afin de préserver les vies des défenseurs ukrainiens, la décision a été prise de se retirer" de la ville, a indiqué l'état-major des forces armées ukrainiennes dans un communiqué, pointant la "supériorité multiple" de l'armée russe sur le plan matériel.

"Dans les conditions d'une supériorité multiple des troupes russes en artillerie, en forces aériennes, en systèmes de lancement de missiles, en munitions et en personnel, continuer la défense de la ville aurait eu des conséquences fatales", ajoute ce communiqué.

 

Une ville stratégique

La prise de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, permettra à Moscou de contrôler l'intégralité de la région de Lougansk et aux troupes russes de menacer Sloviansk et Kramatorsk, deux villes majeures de la région industrielle du Donbass sous contrôle ukrainien.

"Il y a des risques que la région de Lougansk soit complètement occupée. Il y a des risques et nous le comprenons", a ajouté M. Zelensky, estimant que Lyssytchansk représente "la situation la plus difficile et la plus dangereuse" pour l'Ukraine.

"Nous n'avons pas l'avantage là-bas, c'est vrai. C'est notre point faible mais en d'autres points, nous avançons", a-t-il affirmé.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a affirmé dimanche que les forces du Kremlin contrôlaient toute la région de Lougansk après avoir conquis Lyssytchansk, au coeur d'intenses combats depuis des semaines.

Partager cet article

Partager cet article