01.07.22
14:24

Pas de chocolat contaminé à la salmonelle chez les clients de Barry Callebaut

Le groupe suisse Barry Callebaut, fournisseur de cacao et de préparations chocolatées aux professionnels de l'alimentation, a indiqué vendredi qu'aucun chocolat contaminé n'est arrivé jusqu'aux consommateurs, après la découverte de salmonelle dans son usine belge de Wieze. 

Dès la découverte de la bactérie, le groupe avait immédiatement arrêté la production dans son usine, prévenu les autorités sanitaires et contacté tous ses clients. 

A l'issue des vérifications réalisées auprès de ses clients, le groupe confirme "qu'aucun des produits chocolatés affectés" n'est entré dans la chaîne allant jusqu'aux consommateurs, indique-t-il dans un communiqué.

Le groupe suisse fournit des préparations chocolatées aussi bien à des géants de l'agroalimentaire tels que Hershey, Mondelez, Nestlé et Unilever, qu'à des biscuiteries, artisans ou professionnels de la pâtisserie.

Les préparations peuvent être utilisées aussi bien pour la fabrication de tablettes de chocolat que de boissons, biscuits, enrobage de crèmes glacées ou produits de boulangerie. Les produits franchissent donc plusieurs étapes avant d'arriver jusqu'aux consommateurs.

Le groupe suisse a partagé les résultats de son enquête avec l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), précise le communiqué.

La production dans son usine de Wieze, présentée comme la plus grande au monde, reste suspendue jusqu'à nouvel ordre, ajoute le groupe qui entend poursuivre "minutieusement" ses analyses. 

Une fois ces analyses terminées, les lignes de production de cette usine située à une trentaine de kilomètres au Nord-ouest de Bruxelles seront lavées et désinfectées avant que la production puisse reprendre. 

La présence de salmonelle avait été détectée lundi dans un lot de l'usine de Wieze. Le groupe avait immédiatement arrêté la production.

Jeudi, un porte-parole du groupe avait indiqué à l'AFP que la plupart des produits contaminés se trouvaient encore dans l'usine mais que le groupe, par précaution, était en train de de contacter chacun de ses clients pour s'assurer qu'il n'y ait "pas de contamination au niveau du consommateur". 

Ses experts en qualité ont identifié la lécithine comme étant la source de la contamination. 

La découverte de salmonelle dans cette usine intervient quelques semaines après une affaire de chocolats contaminés aux salmonelles dans une usine du groupe italien Ferrero, le fabricant des chocolats Kinder, sur son site de Arlon, au sud de la Belgique.

Partager cet article