16.06.22
15:42

Nucléaire: "Je n'ai pas le temps d'écouter tout le temps Georges-Louis Bouchez"

Mercredi, le président du MR a proposé ni plus ni moins de retirer la négociation sur la prolongation du nucléaire au gouvernement (et donc à la ministre de l'Energie Tinne Van der Straeten) pour la confier au Parlement, parce que les écologistes sont incapables de la faire aboutir, selon Georges-Louis Bouchez.

Le président du Mouvement réformateur a donc donné une sorte d'ultimatum à la Vivaldi. Un accord doit être trouvé fin juin avec Engie Electrabel, sans quoi il demandera au Premier ministre de décharger Tinne Van der Straeten du dossier. 

Ce jeudi, la ministre Groen a répondu à ces propos en expliquant vouloir des résultats et non des ultimatums.

"Ma réponse à la critique, ce sont les résultats. Et depuis les 18 derniers mois, on a obtenu que des résultats: la norme énergétique tant discutée pendant dix ans est maintenant en vigueur. Il y a la facture des déchets nucléaires, c'est réglé. On va quadrupler les éoliennes en mer du Nord, c'est réglé. Et donc ici aussi, c'est un dossier qui est pertinent, qui est sérieux, qui ne mérite pas d'ultimatum, mais qui mérite le résultat.",

a déclaré Tinne Van der Straeten à notre micro, en ajoutant ne pas avoir le temps d'écouter M. Bouchez.

"Moi, je suis aujourd'hui ministre responsable de l'Energie à un moment où il y a une crise énergétique énorme, peut-être même la plus grande qu'on ait déjà connue. Et donc moi je travaille tous les jours pour que les factures soient abordables et qu'on maintienne la sécurité de l'approvisionnement. Donc moi, je n'ai vraiment pas le temps d'écouter tout le temps Georges-Louis Bouchez.",

a conclu la ministre interrogée à la Chambre par nos équipes.

Partager cet article