07.06.22
05:46

En République dominicaine, le ministre de l'Environnement a été tué par balle par un proche

Le ministre de l'Environnement de la République dominicaine, Orlando Jorge Mera, a été tué par balle lundi dans son bureau du ministère à Saint-Domingue par un proche qui a été arrêté, ont annoncé diverses sources officielles

Avocat et homme politique, Jorge Mera, 55 ans, fils de l'ancien président dominicain Salvador Jorge Blanco (1982-1986) était à la tête du ministère de l'Environnement depuis août 2020.

d

"Aux premières heures de la journée aujourd'hui (lundi) le ministre de l'Environnement a perdu la vie dans une attaque armée dans son bureau", a annoncé le porte-parole de la présidence, Homero Figueroa, précisant que "le tireur" qui a été arrêté, "était un ami personnel du ministre".

Le parquet a déclaré dans un communiqué approfondir l'enquête pour déterminer les circonstances du drame et présenter les charges pesant contre l'accusé devant les tribunaux.

La famille de la victime a précisé que le tireur présumé, Miguel Cruz, était "un ami d'enfance que (le ministre) recevait dans son bureau".

 

"Un homme bon"

Les tirs, au nombre de sept selon la presse locale, sont survenus alors que le ministre tenait une réunion hebdomadaire avec ses vice-ministres, ont indiqué des sources internes au ministère sous couvert d'anonymat.

Étant un ami proche de la victime, il n'a eu aucun mal à passer la sécurité du ministère à Saint-Domingue. Il a été arrêté dans une église située à environ 3 km du ministère.

M. Cruz "a remis l'arme à un prêtre à qui il a expliqué qu'il avait commis un crime, sans toutefois indiquer qui était la victime", a déclaré le bureau du procureur.

"Assassin... tu as tué un homme bon !" a crié un homme alors que M. Cruz entrait dans le van avec des menottes, un casque et un gilet pare-balles.

"Les circonstances de l'incident et son enquête ultérieure sont entre les mains des autorités compétentes", a ajouté sans plus de précision le communiqué de la famille.

Selon des sources proches de l'enquête, Miguel Cruz est un homme d'affaires en conflit avec la politique du ministre de l'Environnement. Selon la presse, il a commis ce crime en représailles à la fermeture sur ordre de Jorge Mera d'une cimenterie dont il était propriétaire .

Dans une interview auprès de la presse locale en mars, Orlando Jorge Mera avait indiqué avoir porté en moins de deux ans quelque 2.300 affaires devant les tribunaux pour notamment violation de permis environnementaux ou exploitation forestière illégale.

Le gouvernement dominicain a déclaré trois jours de deuil national et a ordonné au ministère de la Défense de rendre hommage à Jorge Mera.

"Je regrette profondément le décès de mon bon ami, notre ministre, Orlando Jorge Mera. Mes sincères condoléances à sa femme Patricia et à ses enfants Orlando et Patricia Victoria", a écrit le président Luis Abinader sur Twitter.

Sa mort rappelle le meurtre du maire de Santo Domingo Este, Juan de los Santos, en décembre 2015, également abattu par un ami.

Partager cet article