05.06.22
21:46

"Dire à mes petits-enfants que j'ai affronté Nadal en finale", retient Ruud

Malgré la défaite, Casper Ruud, dominé en finale de Roland-Garros par Rafael Nadal dimanche, se souviendra de ce match "pour le reste de (s)a carrière", a-t-il livré en conférence de presse: "Un jour, je pourrai dire à mes petits-enfants que j'ai joué face à +Rafa+ sur le Chatrier en finale".

 

Question: A quel point est-ce difficile d'affronter Rafael Nadal en finale de ce tournoi ?

Réponse: "Les chiffres parlent d'eux-mêmes, il n'a jamais perdu une finale ici et il y a une raison à ça. Comme je l'ai dit dans mon discours (lors de la cérémonie protocolaire, NDLR), je suis une victime de plus qu'il a détruit sur ce court en finale. (...) C'est le joueur de terre battue ultime. Il a le jeu parfait pour la terre. Pour d'autres surfaces aussi évidemment, mais ici, c'est incroyable. La lourdeur et l'effet lifté qu'il donne à la balle sont sans équivalent sur le circuit. Je ne me suis plus entraîné avec +Rafa+ depuis Toronto l'an passé (en août, NDLR) donc cela fait quelques mois. Honnêtement, c'était un peu difficile pour moi aujourd'hui de m'habituer à nouveau à son effet lifté. Avec la météo plutôt ensoleillée, sa balle rebondissait pas mal. Il a fallu un peu de temps pour m'y habituer, mais je pense que j'ai plutôt bien joué dans les deux premiers sets. Dans le troisième, ce n'est pas que j'ai fait énormément d'erreurs mais il a juste élevé son niveau. Il a montré qu'il allait chercher le titre. C'était bien sûr difficile de revenir en étant mené 2 sets à zéro contre lui. Il a montré pourquoi il avait gagné tant de fois ici."

 

Q: Quel sentiment laisse cette finale ?

R: "Ce match sera quelque chose dont je me souviendrai probablement pour le reste de ma carrière. Il y a certains moments qu'on garde en mémoire plus que d'autres, celui-ci sera en haut de ma liste, le plus gros match que j'aie jamais joué. C'est un joueur que j'ai regardé à la télévision ces 16 ou 17 dernières années. Etre là moi-même et lui faire face, c'est un défi mais c'est très agréable aussi. Bien sûr, j'aurais préféré davantage rivaliser mais au bout du compte, j'espère qu'un jour je pourrai dire à mes petits-enfants que j'ai joué face à +Rafa+ sur le Chatrier en finale. Ils me diront sans doute +C'est pas vrai ?+, je leur dirai +Si+."

 

Q: Y a-t-il un moment marquant en particulier ?

R: "Les balles de matches sont toujours les plus mémorables et il a fini avec la manière en signant un coup gagnant sur la ligne. C'est ce qui me vient pour l'instant. Et l'entrée sur le court aussi bien sûr. Un détail drôle: le speaker au moment des présentations cite toutes les fois où il a gagné le tournoi. On a l'impression que ça ne s'arrête jamais. Ca dure une minute et demie rien que pour lister les années. C'est un moment dont je me souviendrai aussi."

 

Propos recueillis en conférence de presse

Partager cet article

En lien avec l'article