30.05.22
08:49

"La fonction publique est touchée par la crise du pouvoir d'achat et il faut pouvoir la soutenir"

Thomas Dermine, secrétaire d’État pour la Relance et les Investissements stratégiques (PS) était l'invité de Martin Buxant.

  • Grève du 31 mai pour un meilleur pouvoir d'achat et une meilleure pension

"On sort d'une période avec un contexte assez particulier, que ce soit avec la guerre en Ukraine et le besoin d'avoir une défense effective, pendant le Covid, avec les enseignants et les soignants. On a besoin d'une fonction publique de qualité en état d'agir. La fonction publique est aussi touchée par la crise du pouvoir d'achat et il faut pouvoir la soutenir"

  • Environ 900 000 fonctionnaires en Belgique, trop ou pas assez ?

"Il faut éviter de se positionner sur un pourcentage de trop ou pas assez. Je pense que la question c'est qu'il y a des missions fondamentales dans la société dont l'enseignement, le service administratif, ... et je pense qu'aujourd'hui, dans une série de secteurs il faut donner des moyens"

"Il y a des services où on n'a rien à dire, et d'autres où on voit qu'il y a des sous-effectifs et sous-équipement. Du coup, il faut se poser la question de : est-ce qu'on a la bonne dotation au bon endroit".

Chez les socialistes, on pense que viser un équilibre budgétaire est important mais c'est en fonction des conditions de marché. On doit encore pouvoir accompagner pour l'instant mais dans l'objectif d'un équilibre structurel."

  • Revoir la loi de 1996 sur l'indexation des salaires 

"Je ne suis pas contre la loi de 1996, je suis contre la révision en 217 faites par le gouvernement NVA/Charles Michel qui la rend contraignante. Il y a eu pendant 21 ans, une indexation salariale non contraignante et c'est à ça qu'il faut revenir. Il faut rendre une marge de manœuvre aux syndicats qui sont aujourd'hui enfermé dans un carcan et qui ne peuvent négocier sur base de rien"

  • Réforme fiscale 

"A travers la crise énergétique, les 20% les plus précarisés sont protégés par le tarif social et la classe moyenne n'est pas protégée, donc il faut des modèles pour les aider, ça va arriver sur la table du gouvernement". "La grande réforme fiscale, je crois objectivement qu'elle ne sera pas mise en œuvre sous le gouvernement actuel". "Mais il faut la différencier des mesures à mettre en œuvre maintenant"

La Belgique est un des pays les plus taxés sur le travail en Europe: "il faut une grande réforme fiscale en Belgique qui fasse le basculement entre la taxation du travail et taxer plus le capital. La taxation sur les loyers,... doivent faire l'objet d'une réforme globale".

  • Pour une globalisation des revenus?

 "le principe il est bon. Plus j'ai plus je contribue, c'est un bon principe'

  • Le travail de nuit : 7 milliards de perdu et 6000 emplois non-crées 

"Effectivement, on n'a peut-être pas crée assez d'emploi dans l'e-commerce, mais d'un autre côté on en aurait perdu d'autres coté. Au-delà de la forme, il ne faut pas brader le type d'emploi. Un emploi dans l'e-commerce, c'est potentiellement un emploi qu'on détruit dans le centre-ville".

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article