20.05.22
05:46

Un premier cas de variole du singe détecté en Belgique

Plusieurs dizaines de cas suspects ou confirmés de variole du singe ont été détectés depuis début mai en Europe et en Amérique du Nord, laissant craindre un début de propagation de cette maladie endémique en Afrique de l'Ouest.

Hier, Isabel Brosius de l'Institut de médecine tropicale (IMT) d'Anvers, a annoncé un premier cas de contamination à ce virus en Belgique.

Sur les antennes de la VRT, elle a précisé que la personne contaminée s'est signalée d'elle-même et qu'elle ne présentait que des symptômes légers. Elle est actuellement placée en quarantaine. 

Les symptômes recouvrent fièvre, mal de tête, douleurs musculaires, mal de dos, ganglions lymphatiques enflés, frissons et fatigue. Des éruptions cutanées peuvent survenir, souvent sur le visage, et se répandre à d'autres parties du corps dont les parties génitales.

Il n'existe pas de traitement pour la variole du singe, qui se transmet par contact avec une personne atteinte ou ses liquides organiques, dont la salive. Cette infection virale se guérit d'elle-même.

Partager cet article

En lien avec l'article