16.05.22
15:50

Ce que l'on sait sur Payton Gendron, l'auteur de la tuerie raciste de Buffalo

Un jeune américain, équipé d'une arme d'assaut et d'un gilet pare-balle, a fait feu samedi faisant dix morts et trois blessés, à Buffalo. Onze des victimes étaient des personnes noires et deux étaient blanches, dans ce quartier majoritairement afro-américain.

 

Ce que l’on sait sur le tireur

Payton Gendron, jeune homme blanc de 18 ans, résidait à Conklin dans le sud de l'Etat. Il a conduit plus de 300 km, pour perpétrer ce massacre, effectuant même des opérations de reconnaissance.

Gendron a publié un manifeste de 180 pages à caractère raciste, avant les faits, ne laissant aucun doute sur ses motivations. Il avait également inscrit à l’encre blanche le mot “nigger” (nègre) sur le canon de son arme.

Le jeune homme portait une caméra et a diffusé son crime en direct sur Twitch même si la plateforme a assuré avoir supprimé le contenu "deux minutes" après le début de sa diffusion.

 

Le manifeste

Dans le manifeste rendu public quelques instants avant le massacre, Payton Gendron détaille son mode opératoire et ses opinions racistes. La théorie raciste du “grand remplacement” selon laquelle les Blancs risquent d'être remplacés par des non-Blancs, qui doivent être donc chassés du pays ou massacrés, occupe une place centrale dans ce document. Les Noirs et les Juifs sont les principales cibles de Gendron dans ce manifeste.

Le jeune américain dit s'être radicalisé sur internet. Il insiste sur le fait que ses opinions n'ont pas été influencées par ses parents ou ses amis. Tout a commencé lorsqu'il avait 16 ans et que l'ennui engendré par la pandémie l'a poussé dans les coins les “plus sombres du web”. 

Son manifeste s’inspire grandement de celui posté en 2019 par Brenton Harrison Tarrant, qui avait abattu 51 musulmans dans les mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

 

Plan d'attaque détaillé

Le manifeste contient quantité de détails sur les différents équipements achetés par Gendron et les modifications apportées à ses fusils pour les rendre encore plus meurtriers. 

Gendron déclare dans le document que ses objectifs étaient de "tuer autant de Noirs que possible", "éviter de mourir" et "répandre des idéaux".

Il dit avoir ciblé cette zone de Buffalo parce qu’elle compte la plus forte proportion de résidents noirs. Il souhaitait également rester dans l’Etat de New York parce qu'il pensait qu'avec les lois strictes sur les armes à feu, il avait moins de chances de rencontrer quelqu'un qui pourrait utiliser une arme de forte puissance pour ralentir ou arrêter son attaque.

Le manifeste indique qu'il s'est entraîné à exécuter les gestes de l'attaque mortelle. Il comprend un plan du magasin dessiné à la main et un plan étape par étape de ce qu'il devait faire avant l'attaque et une fois à l'intérieur du magasin.

Payton Gendron avait prévu de s'enfuir en tirant sur d'autres Noirs, avant de se faire intercepter par la police. Après la fusillade, il a menacé de se suicider avant de se rendre aux forces de l'ordre. Poursuivi pour "meurtre avec préméditation", il a plaidé non-coupable lors d'une première comparution devant un juge.

Partager cet article