11.05.22
09:35

Rage taxatoire : le grand come-back

Taxer les loyers, taxer les allocations familiales, taxer les ménages et taxer la consommation : ce sont les pistes des conseillers du ministre des Finances pour faire baisser la fiscalité sur le travail. On veut donc reprendre d’une main ce qu’on donnerait de l’autre. Je vous parle d’un pays qui veut rester champion du monde de la taxation : la Belgique.

On pourrait en rire, mais l’envie n’est même plus là. On ne vous apprend rien en vous disant que de tous les pays d’Europe, et même du monde, la Belgique est sur le podium en matière de pression fiscale exercée sur le travail. Allez, on va prendre les chiffres 2020 de l’OCDE (qui ne sont quand même pas des comiques, les chiffres, ça les connaît), et en 2020 la Belgique était le pays le plus taxé des 36 pays membres de l’OCDE : le taux  moyen prélevé en 2020 était de 51,5% du coût salarial. La moyenne, dans l’OCDE, est de 34,6%. Ce pourcentage exprime la différence entre ce que coûte un travailleur à l’employeur, et ce que le travailleur touche en net.

Une chronique de Martin Buxant

 

Partager cet article