11.05.22
08:42

"Le sous-investissement dans les bâtiments scolaires se répercute aujourd'hui"

Frédéric Daerden, ministre du Budget et des Finances en Fédération Wallonie-Bruxelles, était l'invité de Martin Buxant.

Le ministre doit présenter au Parlement de la FWB les conclusions d'un rapport de cinq groupes de travail dans l'optique de la réforme de la politique en matière de bâtiments scolaires. Il concerne 1,2 millions d'élèves en communauté française et 8700 implantations scolaires. Chaque année, cela représente 150 millions d'euros de frais. 

"Cela montre l'ampleur de la réflexion à avoir. D'où l'importance de ce chantier des bâtiments scolaires", souligne Frédéric Daerden. "On a pu constater un sous-investissement pendant un certains nombre d'années de bâtiments scolaire qui se répercute aujourd'hui. Il y a des bâtiments qui datent d'une autre époque, des conteneurs qui n'ont jamais été remplacés. Et, évidemment, le défi climatique pour l'avenir. Le tout dans un contexte de pacte d'excellence", soit de révision de la façon d'enseigner.

Pour le vice-Président de la FWB, il est important qu'une rénovation des bâtiments soient effectuées. "Il faut les mettre au goût du jour, dans une logique de 21e siècle. Beaucoup d'endroits méritent un investissement, mais sur Bruxelles, on constate que les moyens à investir sont importants, et qu'il faut combler les retards d'investissements."

Le chantier des bâtiments scolaires s'articulent autour de 3 axes : "Les bâtiments du 21e siècle et une réflexion par rapport à cela. Les bâtiments de WBE, et puis l'enseignement supérieur."

Pour voir l'interview complète de Frédéric Daerden, cliquez sur la vidéo ci-dessus.

Partager cet article