03.05.22
06:01

"D'autres banques russes sortiront de Swift", dit le chef de la diplomatie de l'UE

Le sixième paquet de sanctions de l'Union européenne à l'égard de la Russie comprendra le retrait "d'autres banques" du système de transactions Swift, a déclaré lundi son haut représentant pour les affaires étrangères, Josep Borrell, à Panama

Ces sanctions concerneront "le secteur bancaire, il y aura d'autres banques russes qui sortiront de Swift", et "dans le secteur énergétique, nous sommes en train de travailler pour préparer des propositions qui permettent de limiter les importations énergétiques de Russie, notamment le pétrole", a dit le diplomate lors d'une conférence de presse.

Plusieurs sources diplomatiques européennes avaient indiqué ce week-end que la plus importante banque russe, la Sberbank, qui représente 37% du marché, devait ainsi être exclue de Swift.

Ce système interbancaire est un rouage essentiel de la finance mondiale permettant de communiquer rapidement et de manière sécurisée sur les transactions.

La Commission européenne devrait proposer mardi un 6e paquet de sanctions qui comprendrait un calendrier d'arrêt progressif des importations de pétrole russe, qui représentent 30% des importations de pétrole de l'Union européenne.

Si les 27 s'entendent sur cette mesure, l'arrêt des achats de pétrole et de produits pétroliers à la Russie sera progressif, sur six à huit mois, mais avec des mesures à effet immédiat, notamment une taxe sur le transport par tankers, a confié un responsable européen.

M. Borrell se trouve au Panama pour y participer mardi à une réunion avec les ministres des Affaires étrangères d'Amérique centrale et des Caraïbes afin d'aborder les conséquences du conflit entre la Russie et l'Ukraine dans la région.

Partager cet article