01.05.22
14:04

Eric Zemmour entend "refonder la droite française"

Eric Zemmour compte engager une bataille au long cours pour "refonder la droite française", a affirmé dimanche Guillaume Peltier, vice-président de Reconquête!, le parti de l'ancien candidat d'extrême droite à la présidentielle.

"Nous regrettons avec Eric Zemmour que les Républicains et le Rassemblement national ne soient pas aujourd'hui dans cette démarche d'unité", a dit l'ex-LR lors de l'émission politique d'Europe 1, CNews et Les Echos.

"Jean-Luc Mélenchon est en train de rassembler les islamistes, les musulmans radicaux, les +wokistes+, l'ultra-gauche", a affirmé M. Peltier, en estimant que le président réélu Emmanuel Macron s'apprêterait à "gouverner à gauche et avec l'ultra-gauche" à l'issue des législatives des 12 et 19 juin. 

Après son score de 7% des voix à l'élection présidentielle, décevant au regard des sondages de l'automne 2021, l'avenir politique d'Eric Zemmour et de son mouvement Reconquête! paraît incertain, d'autant que l'ancien candidat d'extrême droite se heurte au refus de sa rivale Marine Le Pen, forte de 41,5% des voix au second tour, de conclure une alliance pour les législatives.

Selon M. Peltier, les zemmouristes comptent présenter quelque 550 candidats à ces législatives qui se tiendront les 12 et 19 juin dans 577 circonscriptions. Ils ont décidé de ne pas présenter de candidats face à Marine Le Pen (RN), Eric Ciotti (LR) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), au nom de "l'union nationale".

Cette attitude face à Eric Ciotti "est une manipulation politicienne", a réagi dimanche Christian Jacob, le président des Républicains, invité de RTL, Le Figaro et LCI.

M. Jacob a cinglé "l'alignement derrière Marine Le Pen" d'Eric Zemmour, et considéré que la présidentielle avait consacré "l'échec de l'union des droites". "Moi, je ne me reconnais pas dans la droite de Marine Le Pen", a-t-il insisté.

Mais, selon M. Peltier, "Eric Zemmour va, tout au long des prochains mois et des prochaines années, refonder la droite française". Et d'avertir que "ceux qui refusent notre main tendue porteront une grande responsabilité dans la défaite, quand Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon gouverneront à deux notre pays".

L'union des droites, "c'est trop simple pour être intelligent", lui a répliqué sur la même antenne le secrétaire général de LR, Aurélien Pradié.

"Je vois bien ce que le parti Reconquête! est en train de faire, ils se croyaient déjà en responsabilité, ils sont en train de voir qui peut les acheter", a-t-il lancé, dénonçant un "spectacle absolument misérable".

Partager cet article

Partager cet article