30.04.22
12:08

Londres envisage de reprendre la gouvernance directe des Îles Vierges britanniques après l'arrestation de leur Premier ministre

Après l'arrestation jeudi aux Etats-Unis, pour trafic de drogue et blanchiment, du Premier ministre des Iles Vierges britanniques, un rapport d'enquête britannique publié vendredi recommande de suspendre leur autonomie et de revenir à un régime de gouvernement direct par Londres.

Le Premier ministre de l'archipel, Andrew Fahie, a comparu  vendredi devant un tribunal américain après son arrestation, dans un aéroport du nord de Miami (Floride, sud-est), pour trafic de drogue et blanchiment d'argent, après une opération d'infiltration menée par la Drug Enforcement Agency (DEA) américaine.

Le rapport britannique recommande que le gouverneur John Rankin, nommé par la reine Elizabeth II sur les conseils du gouvernement de Londres, prenne le contrôle direct du territoire d'outre-mer pendant deux ans.

"L'arrestation hier du Premier ministre des Îles Vierges britanniques, accusé de trafic de drogue et de blanchiment d'argent, est extrêmement préoccupante et souligne la nécessité d'une action urgente", a déclaré vendredi la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, dans un communiqué.

La ministre des Territoires d'outre-mer, Amanda Milling, se rendra "immédiatement" sur le territoire pour s'entretenir avec M. Rankin et les principales parties prenantes, a indiqué Mme Truss. "Nous annoncerons ensuite une voie claire à suivre".

Le rapport sur l'enquête sur les allégations de corruption et d'abus de pouvoir sous le gouvernement Fahie, qui était déjà en cours avant l'arrestation, a été publié "en urgence" vendredi.

Le document indique que l'enquête a montré "clairement que des changements législatifs et constitutionnels substantiels sont nécessaires pour rétablir les normes de gouvernance auxquelles les habitants des Îles Vierges britanniques ont droit".

 

Cocaïne contre dollars

M. Rankin a appelé au calme dans les îles après la "nouvelle choquante" de l'arrestation de M. Fahie. 

"Les territoires d'outre-mer sont partie intégrante de la famille britannique. Le gouvernement s'engage à garantir la sécurité et le bien-être des habitants des Îles Vierges britanniques", a assuré Mme Milling.

La directrice des services portuaires des Iles Vierges, Oleanvine Maynard, et son fils Kadeem Maynard ont aussi été arrêtés pour les mêmes faits, a indiqué dans un communiqué transmis à l'AFP la cheffe de l'agence américaine anti-drogues (DEA), Anne Milgram.

"N'importe quelle personne impliquée dans l'importation de drogues dangereuses aux Etats-Unis sera tenue pour responsable, peu importe sa position", a souligné Mme Milgram. 

Les trois accusés ont été interpellés dans un aéroport du nord de Miami alors qu'ils avaient rendez-vous avec des trafiquants de drogue mexicains, en réalité des agents sous couverture de la DEA, qui devaient leur donner 700.000 dollars en liquide en échange de leur aide pour faire passer de la cocaïne depuis la Colombie vers Miami et New York, selon des documents judiciaires cités par la presse américaine.

M. Fahie et Mme Maynard ont comparu avec quatre autres détenus dans une petite salle d'audience vendredi pour une audience par vidéoconférence au cours de laquelle les charges retenues contre eux ont été lues.

Le juge Jonathan Goodman, du tribunal pour le district sud de la Floride, a déclaré qu'ils étaient accusés de conspiration en vue d'importer cinq kilos ou plus de cocaïne et de conspiration en vue de blanchir de l'argent.

En janvier de l'année dernière, le gouvernement britannique avait déjà exprimé "des préoccupations importantes concernant la détérioration de l'état de gouvernance dans les Îles Vierges britanniques, ainsi que la vulnérabilité potentielle des Îles à la grande criminalité organisée".

Les Îles Vierges britanniques, qui comptent environ 35.000 habitants, sont situées à l'est de Porto Rico et sont connues pour être l'un des principaux paradis fiscaux de la planète. 

L'archipel des Caraïbes est doté d'un gouvernement autonome, mais un gouverneur y est nommé par la reine Elizabeth II. 

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article