28.04.22
15:39

Ukraine: Erdogan dit à Poutine être "prêt à prendre l'initiative" pour la paix

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dit jeudi à son homologue russe Vladimir Poutine vouloir oeuvrer pour la paix en Ukraine, au lendemain d'un échange de prisonniers entre Washington et Moscou sur le sol turc.

Lors d'un entretien téléphonique, M. Erdogan s'est dit "prêt à prendre l'initiative pour mettre fin à la guerre entre la Russie et l'Ukraine et à servir de médiateur sur la voie de la paix", a précisé la présidence turque dans un communiqué.

M. Erdogan "a exprimé sa volonté d'établir une paix durable dans la région dès que possible en accentuant l'élan pris durant les pourparlers d'Istanbul", selon le communiqué.

Selon la présidence turque, le chef du Kremlin a "remercié" M. Erdogan pour l'échange de prisonniers entre Washington et Moscou annoncé mercredi et qui "a eu lieu en Turquie, sous la coordination et la supervision" des services de renseignement turcs (MIT).

L'ex-Marine américain Trevor Reed, condamné à neuf ans de prison en Russie pour violences, avait été échangé contre Konstantin Iarochenko, un pilote russe incarcéré aux Etats-Unis depuis 2010.

"Le président Vladimir Poutine a exprimé sa gratitude au dirigeant turc pour son aide dans la réalisation" de cet échange, a également indiqué le Kremlin dans un communiqué.

La présidence russe a précisé que les deux dirigeants "ont poursuivi leur dialogue sur les aspects humanitaires" de la guerre en Ukraine, en particulier "dans le contexte des discussions à Moscou avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres".

M. Guterres, qui se trouvait jeudi en Ukraine, avait d'abord rencontré mardi Vladimir Poutine dans la capitale russe.

Membre de l'Otan et alliée de l'Ukraine, la Turquie s'efforce depuis le début de la guerre de faciliter une médiation entre Moscou et Kiev et a refusé de se joindre aux sanctions occidentales contre la Russie, afin de garder une ligne ouverte avec le Kremlin.

La Turquie a ainsi accueilli par deux fois des négociations directes entre les deux parties, le 10 mars au niveau ministériel à Antalya (sud) et le 29 mars à Istanbul.

M. Erdogan a depuis affirmé à plusieurs reprises vouloir accueillir à Istanbul une rencontre entre M. Poutine et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

 

AFP

Partager cet article