06.04.22
06:07

Ivanka Trump a témoigné devant la commission d'enquête sur l'attaque contre le Capitole

Ivanka Trump, la fille de l'ancien président américain, a témoigné mardi, une semaine après son époux Jared Kushner, devant la commission parlementaire qui cherche à faire la lumière sur le rôle joué par Donald Trump dans l'attaque du 6 janvier 2021 contre le Capitole.

Son audition était "encore en cours" dans l'après-midi, a confirmé à CNN le président de la commission, Bennie Thompson.

"Elle répond aux questions. Je veux dire, sans s'étendre, mais elle répond", a-t-il dit, ajoutant ignorer si elle avait invoqué à un quelconque moment son droit à garder le silence.

"Elle est venue de son propre chef, cela a une valeur significative", a-t-il poursuivi. 

Proche conseillère de son père Donald Trump lorsqu'il était à la Maison Blanche, Ivanka Trump n'était pas assignée à comparaître. Elle avait été invitée en janvier à s'exprimer devant cette commission de la Chambre des représentants, composée en majorité d'élus démocrates.

Ils avaient alors affirmé détenir des preuves montrant qu'elle avait tenté de convaincre son père d'appeler à mettre un terme aux violences au moment où une foule de ses partisans s'était violemment introduite au Congrès le 6 janvier 2021, pour empêcher les parlementaires de certifier la victoire de Joe Biden.

Les élus s'intéressent à "toute conversation" dont elle aurait été témoin ou à laquelle elle aurait participé, notamment un appel téléphonique de Donald Trump le matin du 6 janvier.

Il aurait alors tenté de forcer son vice-président Mike Pence à stopper le comptage des votes des grands électeurs qui devait acter la victoire du démocrate Joe Biden à l'élection de novembre 2020.

"Vous étiez présente dans le Bureau ovale et avez observé au moins une partie de cette conversation téléphonique", avait affirmé Bennie Thompson dans sa lettre d'invitation.

La commission a déjà entendu près de 800 témoins, dont Jared Kushner la semaine dernière pendant six heures de vidéoconférence. M. Kushner, époux d'Ivanka Trump, était également un proche conseiller de Donald Trump.

Son témoignage avait été "utile" à la commission, selon l'une de ses membres, Elaine Luria.

Ces témoignage interviennent après plusieurs révélations dans la presse sur les mois précédant l'assaut, qui avait ébranlé la démocratie américaine.

Virginia Thomas, militante conservatrice et épouse du doyen des juges à la Cour suprême Clarence Thomas, a par exemple envoyé plus de 20 messages entre novembre 2020 et janvier 2021 à Mark Meadows, chef de cabinet de Donald Trump, l'implorant de bloquer la victoire de Joe Biden.

Le nom de Jared Kushner apparaît dans l'un d'eux, envoyé le 13 novembre.

La presse américaine a également mis au jour un vide de près de huit heures dans les appels téléphoniques passés par Donald Trump depuis la Maison Blanche le 6 janvier 2021, notamment lors de la période pendant laquelle les manifestants forçaient l'entrée du Capitole.

Selon la commission, M. Trump aurait pu utiliser des canaux officieux, comme des téléphones pré-payés difficilement traçables, ce que l'ex-président a fermement démenti.

La commission s'approche de la conclusion de son enquête et prévoit de tenir des auditions publiques au printemps. Elle veut à tout prix terminer son travail avant les élections de mi-mandat, en novembre. Si les démocrates perdent le contrôle de la Chambre lors du scrutin, elle risque d'être dissoute par les républicains.

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article