02.04.22
08:34

La Britannique Maxwell ne sera pas rejugée à New York pour ses crimes sexuels avec Epstein

L'ex mondaine britannique Ghislaine Maxwell, reconnue coupable fin 2021 à New York de trafic sexuel de mineures pour le compte du financier décédé Jeffrey Epstein, ne sera pas rejugée dans un nouveau procès comme elle le réclamait depuis trois mois.

"La proposition de l'accusée pour un nouveau procès est rejetée", a décidé la juge Alison Nathan du tribunal fédéral de Manhattan, selon une ordonnance judiciaire datée de vendredi et rendue publique par la justice américaine.

Voilà trois mois que Ghislaine Maxwell, 60 ans, ancienne figure de la jet-set internationale, et ses avocats, s'accrochaient au très mince espoir d'un nouveau procès pour crimes sexuels. Depuis qu'un des jurés du tribunal fédéral de Manhattan qui l'avaient déclarée coupable le 29 décembre avait révélé avoir été lui-même victime de violences sexuelles dans son enfance.

Juste après le procès en janvier, cet homme de 35 ans, Scotty David, se confie à des médias britanniques, avant d'être convoqué en mars par la justice à New York: il reconnaît alors sous serment avoir oublié de mentionner, dans ses réponses à un questionnaire pour être juré, avoir été agressé sexuellement lorsqu'il était enfant.

"Une faute", pas un mensonge 

Ce trentenaire -- appelé "juré 50" par la justice -- admet une "faute", pas un mensonge.

Mais pour la défense de Mme Maxwell, l'homme est soupçonnable de partialité car, en tant qu'ancienne jeune victime, il doit se prononcer sur des crimes sexuels commis contre des mineurs.

Au contraire, écrit vendredi la juge Nathan dans son ordonnance, "le juré 50 a témoigné de manière crédible et sincère lors de son audition après le procès". Certes, "il est malheureux, mais pas délibéré, qu'il n'ait pas révélé les agressions sexuelles subies par le passé".

Le tribunal fédéral de Manhattan "conclut ainsi que le juré 50 n'avait pas de préjugé à l'égard de l'accusée et pouvait être un juré juste et impartial".

Cette décision judiciaire n'était pas forcément attendue vendredi.

"Révélations explosives" 

Mais la juge Nathan a été saisie en urgence à la mi-journée par l'avocate de Ghislaine Maxwell, Bobbi Sternheim, à propos de la diffusion imminente d'un documentaire "explosif".

La série documentaire "Ghislaine - Partner in Crime", tournée pendant et après le procès, doit être diffusée ces jours-ci sur la plateforme de streaming Paramount+ (groupe Paramount Global, ex-ViacomCBS).

Le juré Scotty David y est interviewé "en profondeur" et y fait des "révélations explosives", selon la lettre de l'avocate et une bande-annonce de Paramount.

La défense de Mme Maxwell demandait donc à la juge de Manhattan de "surseoir à toute décision (sur un éventuel nouveau procès, ndlr) avant que le tribunal et les conseils juridiques voient l'interview" dans le documentaire.

La justice fédérale aura passé outre et rejeté la requête d'un nouveau procès Maxwell.

La fille du magnat britannique de la presse Robert Maxwell (mort en 1991) a été reconnue coupable le 29 décembre de cinq des six chefs d'accusation qui pesaient sur elle, dont le plus grave, de trafic sexuel de mineures pour le compte de Jeffrey Epstein.

Le multimillionnaire américain, aux puissants réseaux économiques et politiques aux Etats-Unis et à l'étranger, était lui-même accusé de viols de jeunes filles mais s'est suicidé en prison en août 2019, avant son procès, à l'âge de 66 ans.

Peine de prison en 28 juin 

Sa compagne et complice pendant 30 ans, Ghislaine Maxwell -- Britannique, Française et Américaine -- encourt des dizaines d'années de prison et connaîtra sa peine le 28 juin.

Arrêtée dans le nord-est des Etats-Unis à l'été 2020, un an après la mort d'Epstein, elle est depuis incarcérée à New York.

Dans l'énorme dossier international des crimes sexuels de ce réseau, le prince britannique Andrew, ami du couple Maxwell-Epstein, a scellé le 15 février un accord à l'amiable - pour 13 millions de dollars selon le Daily Telegraph - avec l'Américaine Virginia Giuffre qui l'accusait de l'avoir agressée sexuellement en 2001 quand elle était mineure. 

La famille royale britannique s'est évitée ainsi un procès au civil à New York aussi retentissant qu'embarrassant.

Enfin en France, l'ancien agent de mannequins Jean-Luc Brunel, proche d'Epstein et qui était incarcéré depuis fin 2020 à Paris pour "viols sur mineur", a été retrouvé mort dans sa cellule, le 19 février.

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article