29.03.22
07:53

"On demande le report de la réforme scolaire à septembre 2023 pour pouvoir se concerter avec la Flandre"

François Desquennes, chef de groupe au parlement wallon « Les Engagés », était l'invité de Martin Buxant

 

  • Le nouveau Plan de relance du gouvernement wallon

"Pour moi, ce n'est pas un nouveau plan de relance, en réalité c'est la relance du plan de relance, présenté en octobre et qui était à la ramasse parce que les partenaires sociaux avaient été mis de côté, n'étaient pas impliqués", explique le chef de groupe. "Enfin, le gouvernement les a entendus".

Sur les 4 axes principaux et donc 40 mesures mises en priorité par ce plan de relance :  "On veut que le gouvernement se concentre sur les 2 milliards et demi sur lesquels il y a un engagement des partenaires. Le reste (4 milliards), on les met sur pause".

Les 4 priorités : sortir de la précarité, politique éco et industrielle durable, transition énergétique et la formation. "Pour moi, la plus important, c(est la formation car l'avenir de la Wallonie c'est la jeunesse".

 

  • Enseignement secondaire et rythme scolaire 

"On est d'accord sur la réforme mais avec un autre rythme". Selon lui, il manque de concertation avec la Flandre, avec les enseignants en immersion, ... Il n'y a pas d'alignement entre les primaires et les secondaires. Nous on demande le report de la réforme scolaire à septembre 2023 pour se concerter avec la communauté flamande. Sinon les professeurs flamands en Wallonie vont partir. J'espère que les heures qui viennent vont faire changer la majorité"

 

  • Le changement de nom du parti 

"C'est une sorte de remise à plat des choses, pour pouvoir régénérer la société après les Covid"

Partager cet article