20.03.22
19:07

Drame de Strépy-Bracquegnies: le déroulé des événements

Une voiture a foncé sur une foule se rassemblant pour participer à un carnaval tôt dimanche, tuant au moins six personnes et en blessant 26 autres dont dix grièvement, ont annoncé les autorités qui excluent pour l'instant la piste terroriste.

L'accident s'est produit vers 05H00 (04H00 GMT) à Strépy-Bracquegnies, (La Louvière).
"Une voiture roulant à grande vitesse a foncé sur la foule qui s'était rassemblée pour assister (au carnaval)", a indiqué à l'agence de presse Belga Jacques Gobert, bourgmestre de La Louvière.

"Dans l'état actuel de l'enquête, la piste terroriste n'est pas privilégiée", a déclaré Damien Verheyen, substitut du procureur du Roi de Mons, lors d'une conférence de presse à La Louvière.

Selon M. Verheyen, "un véhicule a foncé dans un groupe de ramassage" de personnes costumées en Gilles pour le carnaval et "on déplore six décès, 26 blessés à des stades divers" dont "10 personnes dont les jours sont actuellement en danger".

"La voiture était occupée par deux personnes qui ont été interpellées", a-t-il ajouté, ajoutant qu'elles étaient originaires de La Louvière et nées en 1988 et 1990. Les deux personnes suspectes ne sont pas connues des autorités pour des actes de terrorisme, selon lui.

"Il y avait entre 150 et 200 personnes" lors du ramassage, a précisé le maire durant la conférence de presse. Le véhicule est arrivé à grande vitesse et a "pulvérisé un nombre important de personnes".

"Horrible nouvelle depuis Strépy-Bracquegnies", a déploré sur Twitter le Premier ministre belge Alexander De Croo. "Une communauté qui se rassemblait pour faire la fête a été frappée en plein cœur".

"Mes pensées vont aux victimes et leurs proches. Tout mon soutien va aussi aux services d'urgence pour leur aide et l'assistance apportées", a ajouté M. De Croo qui devait se rendre dans la journée sur place, accompagné du roi Philippe selon le bureau du Premier ministre.

 

"Plein de gens à terre"

 

"Elle est arrivée très vite et n’a pas freiné. Elle a continué et elle a embarqué un Gille 100 mètres plus loin", a poursuivi le jeune homme. "Il y avait plein de gens à terre".
 

"Un drame qui nous touche particulièrement ici", a tweeté Christian Estrosi,  maire de Nice (Sud de la France), ville dont le carnaval est l'un des trois principaux du monde avec ceux de Rio de Janeiro et de Venise. Il a rappelé que les Gilles de La Louvière en avaient été récemment les invités d'honneur.

 

 

Le bourgmestre de La Louvière a dit avoir demandé aux organisateurs d'annuler les autres événements du carnaval, premier organisé après deux années d'annulations en raison de la pandémie de coronavirus. 

En Allemagne voisine, le 24 février 2020 à Volkmarsen (Ouest), un homme avait foncé à dessein au volant de son véhicule sur la foule lors d'un défilé du carnaval, faisant quelque 90 blessés dont des enfants. Il a été condamné en décembre à la réclusion à perpétuité.

L'Allemagne avait été frappée par l'attaque jihadiste la plus meurtrière sur son sol, le 19 décembre 2016, lorsqu'un camion bélier avait tué 12 personnes et fait des dizaines de blessés sur un marché de Noël de Berlin. Le pays a connu plusieurs attaques similaires depuis, le plus souvent perpétrées par des déséquilibrés.

Un récit de Romain Mayez

Partager cet article

Partager cet article