17.03.22
17:07

600 feux tricolores intelligents pour un trafic plus fluide en Wallonie

A l’initiative du Ministre Philippe Henry, le Gouvernement de Wallonie a approuvé un marché de modernisation des feux tricolores sur le réseau routier régional.

D’ici 2026, plus de 600 feux sur 700 deviendront des feux “intelligents”, améliorant ainsi la fluidité du trafic et donnant la priorité aux transports en commun. Ce marché sera notamment financé à l’aide du Plan de Relance Européen pour sa première phase.

  • Le premier objectif est de procéder à une modernisation des équipements de carrefours par la mise en place de signaux à LED et des contrôleurs de feux de dernière génération.

 

  • Le second objectif est la mise en place d’un système de gestion centrale au niveau du Perex 4.0 dimensionné pour superviser, à terme, l’ensemble des carrefours tricolores du réseau routier régional.


Des bus plus rapides et plus réguliers

Pour renforcer l’attractivité des transports en commun, il est important d’en améliorer les temps de parcours, indique le gouvernement wallon.

Concrètement, les bus seront équipés de balises communicant avec le contrôleur de l’installation tricolore, ce qui leur permettra de franchir prioritairement le carrefour lorsqu’ils s’en approchent. Voilà qui constituera une sérieuse avancée pour augmenter la vitesse commerciale des bus et des trams ainsi que leur régularité, d’autant que la Wallonie investit également considérablement, et en parallèle, dans des travaux d’infrastructures afin de multiplier, par exemple, les bandes dédiées aux bus et des sites propres sur son réseau routier.


Un trafic plus fluide et moins polluant

La mise en oeuvre d’une gestion centralisée des feux est fondamentale pour permettre un meilleur contrôle de gestion des conditions de circulation et des évènements à hauteur des carrefours à feux et par là une meilleure maîtrise de la mobilité et de la fluidité du trafic.

L’intégration de contrôleurs de feux de dernière génération permettra, par ailleurs, une optimalisation de la sécurité entre tous les usagers, une plus grande fluidité de la circulation ainsi qu’une réduction des temps d’attente au niveau des carrefours. Ces investissements permettront la priorisation de différents modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle et des véhicules de sécurité.

Cette vision rencontre pleinement les efforts actuellement déployés pour réduire l’empreinte « carbone » en matière d’émission CO au niveau de la Wallonie.

La réactivité dans l’adaptabilité des temps de vert au trafic présents sur les différentes branches des carrefours, mais aussi dans le dépannage et la maintenance de ces équipements sera considérablement améliorée, apportant ainsi une sécurité accrue pour les usagers des carrefours à feux.

Pour le ministre Philippe Henry, il s’agit d’un moyen supplémentaire pour accélérer le transfert modal au profit de la mobilité active et collective, en leur accordant davantage de place et de sécurité dans l’espace public, occupé de manière disproportionnée par la voiture individuelle.

Dans une première phase, un budget de 26.640.000 € issu du Plan de Relance Européen devrait servir à la mise en place du poste central de gestion au centre Perex ainsi qu’à la modernisation des 400 premiers feux.

Partager cet article