15.03.22
05:33

Accord du Kern: réduction de 0,175 euro sur le carburant et à 6% de la TVA sur le gaz

Le kern est parvenu ce lundi soir à un accord sur un nouveau paquet de mesures devant mieux protéger les ménages belges face à la volatilité des prix sur le marché de l’énergie

Différentes mesures ont été prises, à commencer par une intervention sur les prix du diesel et de l’essence à la pompe. Les accises sur le diesel et l’essence seront réduites temporairement de 0,175 euro par litre. Cette mesure aura pour effet temporaire une diminution de 10 euros à la pompe pour un plein (60 litres). Le cliquet inversé entrera en vigueur à partir de 1,7 euro par litre. Cette mesure sera réévaluée à la mi-juin.

Le gouvernement a également décidé de réduire temporairement à 6% la TVA sur le gaz, et ce à partir du 1er avril et jusqu’au 30 septembre 2022. La décision prise début février de réduire la TVA à 6% sur l’électricité est également prolongée jusqu’au 30 septembre 2022.

Les ménages qui se chauffent au mazout (propane ou butane) bénéficieront, eux, d’une réduction automatique de 200 euros sur la facture. Le gouvernement a enfin décidé de prolonger le tarif social élargi jusqu’au 30 septembre.

 

Accord énergie en #kern : réduction des accises sur le diesel/essence de 0,175€/L. Cliquet inversé utilisé à partir de 1,7€ le litre. Réduction TVA gaz 6% du 1/04 - 30/09. Prolongation TVA 6% électricité jusqu'au 30/09. Idem tarif social. + 1 Chèque mazout de 200€. @LesNews24

— La Morté Romuald (@RomualdLM) March 15, 2022

 

L’ensemble des mesures prises ce lundi a un coût de 1,3 milliard d’euros, en grande partie financé par les recettes supplémentaires induites par la hausse des prix (1,08 milliard d’euros). Cet effort vient s’ajouter au 1,1 milliard d’euros de soutien annoncé début février.    

Au-delà du volet énergie, le kern a aussi décidé de prolonger le régime de chômage temporaire exceptionnel jusqu’au 30 juin.

 

Coût total estimé des mesures : 1,3 milliard €. Au-delà du volet énergie, le kern a aussi décidé de prolonger le régime de chômage temporaire exceptionnel jusqu’au 30 juin. Conférence de presse 9h30 à suivre en Live sur #LN24 et https://t.co/sN6Su0e58u ??? #begov #carburants

— La Morté Romuald (@RomualdLM) March 15, 2022
 

Réactions des partis 

La N-VA a déjà réagit à cet accord : "En raison des atermoiements et des chamailleries du gouvernement De Croo, la réduction de 6 % de la TVA arrive juste au moment où l'hiver touche à sa fin et où les coûts les plus importants ont déjà été engagés", répond Bert Wollants. Sur la base du tableau des scores les plus élevés de la CREG, cela reviendrait à un bénéfice de seulement 55,5 euros de mai à septembre.

En plus de la réduction de la TVA à 6%, il y a aussi un mazoutcheque de 200€, un trophée qui n'a pas été remporté par hasard par le PS. "En Wallonie, 52% se chauffent au mazout, tandis que 70% en Flandre se chauffent au gaz. Cependant, ils doivent se contenter d'un chèque énergie de 100 € seulement et d'une réduction de TVA de 55,5 € au maximum qui ne compense pas les frais encourus. Une distorsion considérable au détriment du consommateur de gaz flamand", ajoute Bert Wollants.

M. Donné est prudemment positif en ce qui concerne la réduction des accises sur l'essence et le diesel : "Nous avons également plaidé en faveur d'une réduction. Mais il ne s'agit que d'une réduction de 10 euros pour un réservoir de 60 litres. C'est peu par rapport au coût supplémentaire.

Du côté du PTB, l'insatisfaction se fait sentir également : "C’est pour nous, à première vue, largement insuffisant. Les accises ne sont même pas diminuées au minimum européen. Et la baisse de la TVA n’est que temporaire", a réagi Raoul Hedebouw.

"A priori cet accord pourrait s'appeler "rendez-vous dans six mois". Des choses intéressantes mais ponctuelles, temporaires et sans vision à la hauteur de la gravité et de la durabilité de la crise", a également réagi le président DéFI François De Smet.

La réaction de Catherine Fonck, Cheffe de groupe Les Engagés : "Ok des mesures sont prises par le #begov sur l’#énergie et les carburants. Mais loin des promesses bazooka des partis de la #Vivaldi. Peu pour les classes moyennes, indépendants et PME. Et rien sur les alternatives pour permettre aux citoyens de consommer autrement et moins cher".

Une conférence de presse se tiendra ce mardi matin à 9h30 en présence des ministres compétents pour vous détailler l’ensemble des décisions qui ont été prises.

Partager cet article