11.03.22
09:58

Vols dans l'UE: compagnies et aéroports réclament la fin des restrictions sanitaires

En finir avec les certificats de vaccination, de tests et même le masque pour voyager en avion en Europe? Les principales organisations d'aéroports et de compagnies aériennes le souhaitent, estimant que l'immunité collective est suffisante pour revenir aux règles d'avant-crise.

"Le Covid-19, et en particulier le variant Omicron, est désormais tellement répandu dans toute l'Europe, et l'immunité de la population est telle que le risque d'hospitalisation et de décès a spectaculairement diminué, en particulier pour les vaccinés", argumentent les organisations ACI Europe et Iata dans un communiqué commun vendredi.

ACI Europe, qui revendique fédérer 500 aéroports du Vieux Continent, et l'Iata (Association du transport aérien international), représentant 290 compagnies du monde entier, remarquent que de nombreux pays européens renoncent à leurs passes sanitaires ou vaccinaux, à la faveur du reflux général des contaminations ces dernières semaines.

"Il est tout à fait logique de faire disparaître ces restrictions pour le transport aérien", plaident les organisations.

Elles appellent à "abandonner toutes les restrictions liées au Covid, dont les tests négatifs, la nécessité de présenter une preuve de vaccination ou de remplir un formulaire de localisation" aux fins de traçage.

Il s'agirait aussi de ne plus demander aux passagers de porter des masques lors de vols intra-européens reliant "des pays où le port du masque n'est plus exigé en intérieur".

ACI Europe et l'Iata répètent, comme lors de l'émergence fin 2021 d'Omicron, très contagieux, qu'imposer des restrictions de mouvement en cas de nouveau variant s'avère inutile, celui-ci étant déjà largement répandu dans la population avant que l'alerte ne soit donnée.

Deux ans après que l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que le Covid-19 avait atteint un stade pandémique, "nous avons vu de plus en plus de preuves du fait que les fermetures de frontières sont inefficaces", assure Rafael Schvartzman, vice-président de l'Iata pour l'Europe.

Ce sont pourtant les mesures qui ont été prises il y a deux ans et qui ont provoqué une chute des deux tiers du nombre de passagers aériens en 2020 par rapport à 2019.

"Faire disparaître toutes les restrictions liées au Covid-19 rétablira enfin la liberté de voyager. Cela donnera un grand élan aux secteurs du tourisme et du voyage, nécessaire après les centaines de milliers d'emplois supprimés pendant la pandémie", lance pour sa part le directeur général d'ACI Europe, Olivier Jankovec.

 

AFP

Partager cet article

Partager cet article