10.03.22
16:06

Netflix sort le grand jeu en 2022

Netflix, déjà en tête des nominations dans la course aux Oscars avec "The Power of the Dog", part à l'abordage du cinéma avec une armada de plus de 80 films prévus en 2022 et des séries alignant les grands noms du secteur.

Le géant américain du streaming, qui s'impose au fil des années comme un acteur majeur du cinéma entre succès populaires ("Don't look up", 2021) et d'auteur ("Roma", 2018; "The Power of the Dog", 2021), sort le grand jeu à coup de grands noms hollywoodiens, à la réalisation comme à l'interprétation: Jessica Chastain, Judd Apatow, Guillermo del Toro, Ryan Gosling, Daniel Craig... avec pour point culminant "The Gray Man", première superproduction de la plateforme, a annoncé à Paris la direction de Netflix France, lors d'une conférence de presse.

Réalisé par les frères Russo ("Captain America", "Avengers"), le film constituera le premier opus d'une franchise de films d'action. Son personnage central, un ancien agent de la CIA reconverti en tueur à gages, est incarné par Ryan Gosling qui affrontera Chris Evans parmi un parterre d'autres stars dont Ana de Armas, Wagner Moura, Dhanush ou Regé-Jean Page.

Dans la veine des franchises cinématographiques rentables, Netflix diffusera aussi "A couteaux tirés 2" où Daniel Craig, jeune James Bond retraité, devra élucider une nouvelle énigme en Grèce.

Enfin, près de quatre ans après son annonce, le remake du dessin animé "Pinocchio" par Guillermo del Toro sortira en version musicale.

Les nouvelles saisons de plusieurs séries étrangères phares font aussi leur retour: "Stranger Things" (27 mai puis 1er juillet), "Peaky Blinders" (saison finale dès le 10 juin) et la saison 5 de "The Crown".

 

 

 

"25 productions françaises"

En France, Netflix a annoncé la sortie de 25 productions françaises en 2022 et 20 oeuvres en tournage. Au total, la plateforme investira un montant total de 200 millions d'euros cette année dans l'audiovisuel et le cinéma français dont 40 millions financeront 10 films qui sortiront en salles.

Le filon des suites de films à succès est ici aussi exploité avec le retour début mai d'Omar Sy, sous contrat pour plusieurs années avec la plateforme, dans "Loin du périph'", la suite de "L'autre côté du périph'" (2012), avec Laurent Lafitte.

A venir aussi "Balle perdue 2", après un premier volet qui avait cumulé plus de 37 millions de vues dans le monde après son premier mois d'exploitation en 2020, asseyant la popularité des long métrages musclés à la française tels que "Bronx" ou plus récemment "Sans répit", avec Franck Gastambide.

Le géant du streaming mise également sur de nouveaux talents en produisant le premier film de l'actrice Rachel Suissa ("Mesrine", "La vérité si je mens 3"), "Les liaisons dangereuses", adaptation contemporaine du roman de Choderlos de Laclos pour un public jeune adulte.

Autres valeurs montantes appuyées par Netflix: le réalisateur Romain Gavras avec "Athena", coécrit avec Ladj Ly ("Les Misérables") et Elias Belkeddar ("Mes jours de gloire"), avec pour tête d'affiche Dali Benssalah.

Côté séries, la plateforme mise dans l'Hexagone sur "Drôle", création de la scénariste Fanny Herrero ("Dix pour cent") qui plonge dans l'univers du stand-up, mais aussi sur le documentaire "Johnny by Johnny" sur l'icône française du rock. 

Elle mettra également le rap francophone à l'honneur avec "Nouvelle Ecole", une série de docu-réalité dans laquelle Niska, Shay et SCH recherchent la prochaine pépite du hip-hop.

La série "Notre-Dame: la part du feu" sur l'incendie de la célèbre cathédrale parisienne, portée notamment par Roschdy Zem, Caroline Proust et Simon Abkarian, sera disponible cet automne.

Parmi les nouveautés hexagonales annoncées : "En place" une série cocréé par Jean-Pascal Zadi ("Tout simplement noir") et le film "Le Roi des ombres", une adaptation contemporaine d'une légende africaine imaginée par le rappeur Kaaris. 

Partager cet article

En lien avec l'article