10.03.22
21:54

Fin de la situation d'urgence épidémique et de la loi pandémie

Les experts considèrent que tous les critères pour l’existence d’une situation d’urgence épidémique, tels que décrits dans la loi pandémie, ne sont plus remplis.

En conséquence, le Parlement a décidé aujourd'hui, après un vote unanime, de mettre fin à la situation d'urgence épidémique et de désactiver l'application actuelle de la loi pandémie.

"Lorsque nous avons publié la loi pandémie, les perspectives étaient encourageantes. Nous avions espéré ne pas devoir activer la loi pendant cette pandémie. Mais la réalité fut toute autre, et la situation d’urgence épidémique fut déclarée en octobre 2021",

déclare la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden.

"Aujourd’hui, plus de quatre mois plus tard, nous pouvons clore ce chapitre. Je suis heureuse que le Parlement ait voté la fin de la situation d’urgence épidémique. Nous accueillons donc le printemps avec optimisme".,

ajoute Mme Verlinden, alors que le Comité de concertation a décidé d'une série d'allègements la semaine passée.

 

Depuis le 28 octobre 

Le 28 octobre 2021, le Gouvernement fédéral a déclaré la situation d’urgence épidémique. Une évaluation des risques par le commissariat corona et le RAG, ainsi qu'un avis du ministre de la Santé publique ont démontré que tous les critères pour déclarer une situation d’urgence épidémique, tels que décrits dans la loi pandémie, étaient remplis. Le 27 janvier 2022, la situation d’urgence épidémique a été prolongée. Comme le prévoit la loi pandémie, la déclaration ou le maintien ne peuvent être effectués que pour une période de trois mois maximum.

Les perspectives sont encourageantes depuis quelques semaines. C’est pourquoi le député CD&V Servais Verherstraeten avait déjà entrepris les démarches nécessaires pour que la situation d’urgence épidémique puisse être levée par la loi. Aujourd’hui, jeudi 10 mars 2022, la proposition de loi a été approuvée. Cela signifie donc la fin de la situation d’urgence épidémique et la désactivation de l’application actuelle de la loi pandémie. 

"Nous avons toujours dit que nous ne maintiendrons pas les mesures et la situation d’urgence épidémique plus longtemps que nécessaire. Aujourd’hui, nous tenons notre parole. Je remercie le Parlement pour son initiative et le vote",

 a conclu la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden. 

Partager cet article

En lien avec l'article