08.03.22
09:10

"La sortie du nucléaire en 2025, ça n'a jamais été une fin en soi pour Ecolo"

Rajae Maouane, coprésidente d'Ecolo, était l'invitée de Martin Buxant.

Ce mardi, 300 militaires belges vont partir pour la Roumanie, pays qui partage ses frontières avec l'Ukraine. Un déploiement utile selon Rajae Maouane.

"Bien sûr, c'est utile. Ça a du sens pour les militaires belges, mais aussi pour l'Europe de se mobiliser et de montrer à l'Ukraine que l'Europe est à ses côtés pour faire face à cette agression, cette guerre qu'a déclenchée la folie meurtrière de Vladimir Poutine. C'est extrêmement important que les Belges soient présents et on est présents à différents niveaux. On a envoyé du matériel médical, du matériel de guerre, etc. (...) Ce qui est important ici, ce n'était pas d'envoyer des troupes au sol pour être belligérant, mais c'est surtout d'envoyer des hommes, des femmes, des troupes pour justement être présent aux côtés des Ukrainiens pour apporter un soutien matériel."

Rajae Maouane est également revenue sur la sortie du nucléaire. 

"L'horizon pour Ecolo a toujours été le même. Ce que nous voulons, c'est un parc énergétique 100% renouvelable et une Belgique indépendante énergétiquement. La sortie du nucléaire pour Ecolo en 2025, ça n'a jamais été une fin en soi. Ce que nous souhaitons, c'est de faire en sorte d'arriver à un système énergétique qui soit 100% renouvelable et qui soit indépendant énergétiquement. Ça, c'est l'objectif à l'horizon. Maintenant, on a toujours dit et c'est prévu dans l'accord de gouvernement, c'est pour ça que je dis une volte-face, c'est un peu dur. Il y a deux scénarios qui sont sur la table la sortie en 2025 ou la prolongation de deux réacteurs maintenant. Sur ces deux aspects, bien sûr, nous sommes totalement ouverts et encore plus aujourd'hui, avec la donne qui a changé au niveau géopolitique. Les factures explosent et ça, c'est une urgence extrêmement importante qu'on doit regarder avec un regard totalement ouvert. Les factures explosent, la guerre en Ukraine change la donne et donc nous sommes totalement ouverts sur les deux plans."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans la vidéo ci-dessus.

 

 

Partager cet article