01.03.22
19:29

Les militaires belges envoyés à la frontière ukrainienne sont-ils en danger ?

En plus de l'aide civile, l'Ukraine peut compter sur 300 de nos militaires. Casernés à Marche-en-Famenne, ils devraient être déployés en Roumanie dans le cadre de la force de réaction rapide de l’Otan.

La semaine dernière, la Belgique avait déjà décidé d'envoyer 5.000 fusils automatiques, 200 armes antichars et 3.800 tonnes de fuel pour soutenir les forces armées ukrainiennes. Trois cents soldats belges seront dépêchés en Roumanie pour effectuer une mission de protection et dissuasion et quatre F-16 belges verront leur champ d'action étendu. "Nous envoyons un bataillon de 300 militaires qui auront une mission de protection et de dissuasion à l'intérieur des frontières de l'Otan" nous livre Ludivine Dedonder, ministre de la Défense (PS).

"Le risque pour nos soldats est lié au fait que la Russie dépasse ou non les frontières de l'Ukraine et tant que cela ne se passe pas, ce sont des missions qui sont maitrisées. Mais je pense qu'il faut avoir confiance dans le fait qu'ils sont bien préparés à ce genre de mission.",

nous a confié l'Amiral Hofman, chef de la Défense belge.

"En Belgique, nous avons d'autres unités prêtes à se déployer si l'Otan en fait la demande",

a-t-il ajouté à notre micro.

Par ailleurs, le roi Philippe s'est rendu au quartier général de la Défense, à Evere ce mardi pour un briefing sur la situation en Ukraine. Il était accompagné du Premier ministre et des ministres des Affaires étrangères et de la Défense. Le souverain a été accueilli par le chef de la Défense, l'Amiral Michel Hofman.

Partager cet article