23.02.22
05:59

Meurtre de George Floyd: dernière ligne droite pour le procès de trois policiers impliqués

Un jury américain doit commencer à délibérer ce mercredi sur le sort de trois policiers restés passifs lors du meurtre en 2020 de l'Afro-Américain George Floyd, au terme d'un procès emblématique qui s'est ouvert il y a environ un mois

Seconds rôles d'un drame qui a bouleversé le monde entier, Tou Thao, Alexander Kueng et Thomas Lane sont jugés par un tribunal fédéral à Saint Paul, dans le nord des Etats-Unis, pour "violation des droits civiques" du quadragénaire noir.

Ils sont accusés de ne pas avoir apporté les secours nécessaires à George Floyd, tué lors de son interpellation, malgré les signes de détresse médicale.

"Ils avaient la possibilité, l'autorité, l'occasion et les moyens" d'intervenir, a martelé mardi durant son réquisitoire final la procureure Manda Sertich. "Les accusés savaient qu'ils faisaient quelque chose de mal, mais l'ont fait quand même." 

"Les passants ont en réalité davantage agi que les agents", a-t-elle ajouté, en référence aux témoins de la scène ayant tenté, en vain, d'intervenir pour faire cesser l'agonie de George Floyd.

La mort filmée de l'Afro-Américain, asphyxié sous le genou d'un quatrième policier, Derek Chauvin, avait déclenché d'immenses manifestations contre le racisme et les violences policières dans tous les Etats-Unis à l'été 2020.

"Simplement parce que quelque chose a une issue tragique ne signifie pas qu'il s'agit d'un crime", a pour sa part déclaré durant son ultime plaidoirie l'avocat Robert Paule, qui défend Tou Thao.

La défense a particulièrement insisté sur le manque d'expérience des agents Kueng et Lang, déployés sur le terrain depuis quelques jours seulement, et l'ascendant pris par Derek Chauvin face à la situation.

Le jour du drame, les deux nouvelles recrues de la police de Minneapolis avaient été appelées par un commerçant qui soupçonnait George Floyd d'avoir utilisé un faux billet de 20 dollars.

Elles avaient été rejointes par deux agents expérimentés, Tou Thao et Derek Chauvin. Ce dernier s'était agenouillé sur le cou de George Floyd, les deux nouveaux à ses côtés, tandis que Tou Thao gardait les passants à distance. 

En plus du manque de secours apporté, les agents Thao et Kueng se voient également reprocher de ne pas être intervenus pour dissuader Derek Chauvin d'"exercer une force déraisonnable". 

Thomas Lane, qui avait suggéré de positionner l'Afro-Américain sur son flanc, n'est pas visé par ce chef d'inculpation.

Les trois policiers seront par ailleurs jugés par la justice de l'Etat du Minnesota, pour "complicité de meurtre", à partir de début juin.

C'est dans ce cadre-là qu'en juin dernier, Derek Chauvin a été reconnu coupable de meurtre et condamné à 22 ans et demi de prison.

Partager cet article

En lien avec l'article