23.02.22
12:41

Code jaune, CST et port du masque: le menu du prochain Comité de concertation

Le prochain Comité de concertation aura lieu le 4 mars. Lors du dernier "codeco", le passage à l’orange du baromètre a été acté, entraînant un nombre important de changements concernant l’Horeca, les activités récréatives et les événements publics depuis le 18 février. 

L’objectif est cette fois de passer éventuellement en code jaune, c'est ce que défendront les entités fédérées, nous confirme-t-on. Selon nos informations, voici ce qui sera au menu des discussions:

 

Code jaune

Les chiffres permettent-ils de passer en code jaune le 4 mars?  Tous les partis sont pour. Mais à partir de quand? La date du 12 mars est la plus souvent avancée.

Du côté du cabinet de Frank Vandenbroucke, on tempère: "On va analyser la situation épidémiologique. Il est probable que le code jaune sera d’application d’ici plusieurs semaines comme l’a expliqué hier le Ministre en Commission Santé. On décide sur base des chiffres ".

David Clarinval, ministre des Classes moyennes et des Indépendants (MR), est plus franc. "La priorité? Passer en code jaune" nous dit-il, avant de poursuivre: "Dès que cela sera acté, tous les outils comme le baromètre et le CST devront être mis au congélateur. Bien sûr, on pourrait les ressusciter si nécessaire. Mais selon moi, il faut sortir au plus vite de la loi d’urgence épidémique. On va vers des beaux jours. Ce qui n’empêche pas de déjà préparer un plan de bataille pour l’automne en cas de résurgence du virus."

 

CST

Quid du CST si le baromètre passe en code jaune? Il y a débat entre les partisans d’un gel et ceux qui plaident sa suppression. La ministre wallonne de la Santé Christie Morreale veut activer la deuxième option.

"Le CST est condamné car il n’est plus adapté à la situation. Mais c’est aux parlements de se saisir de la question. Le temps qu’ils le fassent, le CST sera déjà décédé dans les faits", nous glisse un proche des discussions. "Il faut absolument acter le code jaune, supprimer le CST et se diriger vers la fin de toutes les mesures en mars", plaide un président de parti.

 

Port du masque

Le port du masque n'est pas concerné par le baromètre. Faut-il, après les primaires depuis ce lundi, le supprimer à l’école à partir de 12 ans? Les Régions et Communautés vont plaider son abandon dès le lundi 6 mars. Le Premier ministre De Croo et le Ministre-président flamand Jambon n'y seraient pas opposés.

"Il faut des assouplissements dans les écoles dès le passage en code jaune. Ce qui veut dire qu’on s’achemine vers la fin du masque dans les établissements scolaires", nous dit aussi un Vice-premier ministre.

 

Romuald La Morté & Vincent Schmitz

Partager cet article