22.02.22
16:29

Le meurtrier présumé du petit Dean sera remis à la Belgique

La justice néerlandaise a approuvé mardi l'extradition de Dave De Kock, accusé d'avoir enlevé et tué le petit Dean, un enfant de quatre ans. Une affaire qui avait déclenché une vaste opération de recherche dans les deux pays. L'homme de 34 ans a été arrêté en janvier près d'Utrecht, au centre des Pays-Bas, cinq jours après sa disparition avec le petit Dean Verberckmoes, qui avait été vu pour la dernière fois en sa compagnie, selon les médias locaux.

Le corps de l'enfant, originaire de Belgique, avait été retrouvé à Neeltje Jans, une île artificielle sur l'Escaut oriental, une destination prisée des touristes néerlandais.

"L'extradition a été accordée", ont déclaré mardi les juges d'un tribunal d'Amsterdam après avoir rejeté les objections des avocats de la défense. La défense plaidait que le suspect n'aurait pas un procès équitable en Belgique et qu'il subirait des traitements humiliants et inhumains en raison de la surpopulation carcérale dans ce pays. "Les conditions de détention ne font pas obstacle à l'extradition", ont estimé les juges.

L'homme s'occupait régulièrement de Dean et de sa petite sœur, avait expliqué la mère de l'enfant à l'agence de presse Belga. Il était censé emmener Dean chez ses grands-parents, mais cela ne s'est pas produit, poussant la mère à signaler la disparition de son fils.

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article