18.02.22
11:55

Chine: des récompenses en échange d'infos sur les clandestins du Covid

Des villes chinoises offrent des milliers d'euros de récompense pour tout indice sur les entrées illégales en provenance de Hong Kong, après la découverte de clandestins testés positifs au coronavirus en Chine continentale.

Pékin mène depuis le début de l'épidémie une stratégie zéro Covid, qui s'accompagne d'une quarantaine de plusieurs semaines à l'arrivée dans le pays -y compris pour les passagers en provenance de Hong Kong.

Mais des réseaux de passeurs entre le territoire chinois semi-autonome et la Chine continentale permettent à ceux qui y ont recours de contourner cette quarantaine.

Quatre personnes ont ainsi été testées positives au coronavirus après être entrées illégalement depuis Hong Kong, ont indiqué cette semaines les autorités sanitaires.

Plusieurs villes de la province du Guangdong (sud), frontalière du territoire hongkongais, ont dans la foulée annoncé le versement de récompenses pour obtenir davantage d'informations contre ces réseaux.

La police de Huizhou, une localité proche de la frontière, a publié jeudi un avis indiquant vouloir "mobiliser la population" pour lutter contre les entrées illégales et empêcher toute contagion importée.

"Les personnes apportant des indices sur des entrées sur le territoire qui s'avèrent illégales ou criminelles recevront une récompense pouvant atteindre 200.000 yuans (28.000 euros)", a-t-elle indiqué.

Des avis similaires ont été émis dans au moins cinq autres villes de la province.

A proximité, les autorités sanitaires ont fait état de deux personnes positives au coronavirus dans la province du Hunan (sud). 

Selon la police locale, elles sont "entrées depuis Hong Kong par des moyens illégaux" avant d'utiliser un véhicule et des téléphones portables préparés à leur intention afin de poursuivre leur route. Ces personnes font l'objet d'une enquête policière.

Les deux autres personnes contaminées ont été découvertes mardi dans le Guangdong.

Selon la presse hongkongaise, 15 personnes au total se sont introduites clandestinement en Chine continentale ces derniers jours via cette province.

Les hôpitaux de Hong Kong sont submergés par une vague de Covid-19 alimentée par le variant Omicron. Le président chinois Xi Jinping a appelé la région à prendre "toutes les mesures nécessaires" pour juguler l'épidémie.

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article