09.02.22
06:57

Un demi-million de morts depuis Omicron : "plus que tragique", selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déploré mardi qu'il y ait eu un demi-million de morts dus au Covid depuis la découverte du variant Omicron et bien que des vaccins existent, qualifiant ce bilan de "plus que tragique".

"Alors que tout le monde disait Omicron plus bénin, on est passé à côté du fait qu'un demi-million de personnes sont mortes depuis qu'il a été détecté", a déclaré le gestionnaire des incidents de l'OMS, Abdi Mahamud.

"À l'ère des vaccins efficaces, un demi-million de personnes qui meurent, c'est vraiment quelque chose (...) C'est plus que tragique", a-t-il ajouté, lors d'un échange organisé sur les réseaux sociaux par l'organisation.

Selon M. Mahamud, 130 millions de cas et 500.000 décès ont été enregistrés dans le monde depuis qu'Omicron a été jugé "préoccupant" par l'OMS, fin novembre.

Ce variant a depuis lors rapidement dépassé Delta comme variant dominant dans le monde, car il est plus contagieux, même s'il semble entraîner des maladies moins graves.

Le nombre de cas d'Omicron est "stupéfiant", "les pics précédents paraissent presque plats", alors même que le nombre réel de cas et de décès serait bien plus élevé que celui officiel, a commenté une autre responsable de l'OMS, Maria Van Kerkhove.

"Nous sommes encore au milieu de cette pandémie. J'espère que nous nous rapprochons de sa fin" mais "de nombreux pays n'ont pas encore dépassé leur pic d'Omicron" et "ce virus continue d'être dangereux", a-t-elle averti.

Le Covid-19 a tué près de 5,75 millions de personnes depuis son apparition en Chine en décembre 2019, selon un décompte de l'AFP compilé mardi à partir de sources officielles.

Plus de 10 milliards de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans le monde.

 

AFP

Partager cet article