09.02.22
15:59

L'ancien manager d'Anderlecht Herman Van Holsbeeck libéré sous conditions

L'ancien manager du Sporting d'Anderlecht a été libéré sous conditions ce mercredi par la chambre de mises en accusation. En effet, Herman Van Holsbeeck pourra dans les prochaines heures quitter la prison à condition de ne plus entrer en contact avec d'autres protagonistes de l'affaire et de ne pas quitter le territoire sans autorisation.

Fin janvier, la chambre de conseil de Bruxelles avait décidé qu'Herman Van Holsbeeck devrait rester un mois de plus en prison. L’ex boss du Sporting avait été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction Michel Claise, dans le cadre de l'enquête autour de l'agent de joueurs Christophe Henrotay

L'ancien manager d'Anderlecht avait été inculpé en 2019 pour faux, usage de faux, association de malfaiteurs, corruption privée et blanchiment d'argent, puis libéré sous conditions. Les avocats de l’ancien manager du RSC Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, avaient pourtant plaidé devant la chambre du conseil pour faire libérer leur client. 

On apprend ce mercredi sa libération et "son soulagement". Il devrait quitter la prison de Saint-Gilles ce soir.

 

Comment en est il arrivé là ?

Herman Van Holsbeeck a 67 ans et est parfois surnommé ‘HVH’ a cause ses initiales. C’est un ancien joueur de foot, pas terrible, mais qui en revanche s’est fait connaître comme manager et dirigeant d’un des plus grands – sinon le plus grand – club de foot belge : Anderlecht. Il en devient le manager général dans les années 2005, il travaille en lien direct avec le propriétaire du club de l’époque Roger Vanden Stock et exploite à fond ses contacts en Amérique latine pour faire par exemple venir des joueurs argentins chez les Mauves et blancs. Pour bien comprendre ce qui lui est reproché aujourd’hui, il faut intégrer que Herman Van Holsbeeck a été la pièce maitresse et indispensable de tous les grands transferts d'Anderlecht pendant dix a douze ans.

La justice belge soupçonne Herman Van Holsbeeck d’avoir touché des pots de vins pour favoriser des transferts de joueurs appartenant à l’agent Christophe Henrotay. Alexander Mitrovic et Chancel Mbemba, qui étaient partis jouer a Newcastle en Angleterre en 2015, mais aussi et surtout Youri Thielemans, la pépite d’Anderlecht, actuel diable rouge, qui a quitté Anderlecht pour jouer a Monaco en 2017 pour un montant de 26 millions d’euros.

Toute la mécanique des rétrocomissions a été très bien détaillée dans des documents et des mails confidentiels qui ont fuité et ont mis la puce a l’oreille de la justice : Herman Van Holsbeeck et Christophe Henrotay s’entendaient pour faire baisser le prix de certains joueurs et les clubs acheteurs ou vendeurs leur payaient a eux des commissions dans la foulée. Le nouveau propriétaire d’Anderlecht Marc Coucke a lui aussi porter cette affaire devant la justice.

Partager cet article