03.02.22
06:40

Se disant menacé par des partisans de Trump, un centre de protection des papillons ferme au Texas

Le Centre national des papillons au Texas, tout près de la frontière avec le Mexique, a annoncé fermer ses portes à partir de jeudi pour des raisons de sécurité, se disant la cible de menaces de la part de sympathisants de Donald Trump.

L'organisation privée basée à Mission, au bord du Rio Grande qui sépare les Etats-Unis du Mexique, s'était faite connaître pour sa défense de ces insectes mais aussi pour avoir porté plainte afin de bloquer la construction du mur anti-immigration voulu par l'ex-président républicain dans la région.

Le Centre a décidé de fermer jusqu'à nouvel ordre parce que "la sécurité de notre personnel et de nos visiteurs est notre principale préoccupation", a dit dans un communiqué mercredi Jeffrey Glassberg, le président de la North American Butterfly Association qui gère l'organisation.

L'établissement avait déjà fermé du 28 au 30 janvier en raison de "menaces crédibles" en lien, selon lui, avec un événement organisé par des partisans de l'ex- président à McAllen, tout près de là.

Des photos présentées comme étant du Centre avaient alors circulé, accompagnées de messages accusant l'organisation d'aider des passeurs à faire venir des migrants clandestins aux Etats-Unis.

Plusieurs militants ont publié sur les réseaux sociaux des vidéos d'eux devant le Centre national des papillons et "nous ne pensons pas que la menace soit passée", a dit mercredi à l'AFP Marianna Trevino Wright, sa directrice exécutive, évoquant des "provocations" répétées émanant de ces personnes.

Mme Trevino Wright a dit craindre que la propagation des accusations contre le Centre ne finisse par pousser certains de ces militants à "agir".

"Nous sommes impatients de rouvrir, bientôt, lorsque les autorités et les professionnels qui nous aident à dépasser cette situation nous donneront le feu vert", a dit M. Glassberg dans son communiqué, précisant que les employés continueraient à percevoir leur salaire pendant la fermeture.

Jusqu'à 200 espèces de papillons ont été recensées dans les jardins du Centre national des papillons, qui accueillent aussi des lynx, des coyotes, des pécaris, des tatous et des tortues du Texas.

Partager cet article

Partager cet article