28.01.22
16:39

Le Conseil supérieur de la Santé contre la dose booster pour les 12-18 ans

Selon nos informations, le Conseil Supérieur de la Santé a rendu aujourd'hui un avis négatif à la CIM (Conférence Interministérielle Santé publique) concernant une 3e dose de vaccin pour les 12-18 ans. Ceci pour des "raisons d'efficacité et de sécurité", nous détaille-t-on. Les donnés scientifiques actuelles ne permettent pas d'affirmer l'efficacité d'une dose booster pour les jeunes et il n'existe pas assez d'études sur les effets secondaires.

 

"C'est prématuré. Il faut attendre l'avis de l'Agence européenne du médicament et il faudrait une cohérence au niveau européen", nous explique-t-on. Les experts nous disent en effet regretter les fuites dans la presse mais surtout la pression politique, notamment pour les voyages scolaires à l'étranger où une 3e dose est parfois indispensable. 


La task force vaccination est sur la même ligne que le CSS. Les ministres de la Santé doivent prendre une décision sur ce sujet demain. 

 

Partager cet article

En lien avec l'article