27.01.22
11:09

Les voleurs à l'étalage peuvent désormais immédiatement recevoir une amende

La pratique du vol à l'étalage est l'un des rares types de vol dont les chiffres annuels baissent difficilement. 

En réaction, et depuis le 1er janvier 2022, les voleurs à l'étalage peuvent recevoir une transaction immédiate, tout comme pour les vols de vélos. La police peut alors intervenir dans l’immédiat et infliger à l’auteur une amende pouvant aller jusqu'à 350 euros. L’auteur devra également rembourser les dommages
causés au commerçant.

En partenariat avec l'UCM et Comeos, le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, appelle tous les commerçants à signaler immédiatement toute infraction lorsqu’ils surprennent quelqu’un en flagrant délit de vol à l'étalage. 

Un grand nombre de commerces sont confrontés à ce problème, qui est source de frustration et de pertes de revenus.

En outre, les commerçants présentent un taux de plainte assez faible, en raison du sentiment que « de toute façon, ça ne changera rien ». Selon les estimations, seuls 10% des vols constatés sont déclarés.

Derrière ce faible taux de plainte se cache donc un « chiffre noir » important, le nombre réel de cas de
vols à l'étalage étant en vérité bien plus élevé.

Partager cet article