27.01.22
20:20

Fin des restrictions, pilule anti-Covid, voyages... le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Au Royaume-Uni, l'Angleterre a abandonné jeudi la quasi-totalité des dernières restrictions en vigueur contre le Covid-19, avec lequel, espère le gouvernement, la population va s'habituer à vivre comme elle le fait avec la grippe.

Ce vent de liberté visant à remplacer les obligations légales par "des conseils ou recommandations" tombe à point pour le Premier ministre Boris Johnson, plus que jamais fragilisé par le scandale de fêtes organisées à Downing Street au mépris des règles sanitaires. 

 

L'agence européenne approuve la pilule Pfizer 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé la pilule anti-Covid du fabricant Pfizer commercialisée sous le nom de Paxlovid, qui doit devenir le premier traitement antiviral oral contre la maladie autorisé dans l'Union européenne. 

Le régulateur a recommandé "d'autoriser Paxlovid pour le traitement du Covid-19 chez les adultes qui n'ont pas besoin d'oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru que la maladie devienne grave". 

 

Voyages: Hong Kong allège ses restrictions 

Hong Kong a annoncé que la quarantaine obligatoire à l'hôtel pour les voyageurs en provenance de l'étranger, l'une des plus longues au monde, sera réduite de trois à deux semaines à partir du 5 février.

Les voyageurs devront ensuite observer une période "d'auto-contrôle" pendant sept jours.

 

Suède: pas de vaccination générale pour les 5-11 ans 

La Suède a choisi de ne pas recommander la vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19, sauf pour les enfants à risque. 

 

New Delhi: fin du couvre-feu

La capitale de l'Inde a annoncé jeudi un assouplissement des restrictions liées au Covid-19 et la fin du couvre-feu imposé le week-end depuis début janvier, après un ralentissement des cas positifs dans le pays.

Les autorités locales ont supprimé les jauges imposées dans les marchés et ont permis aux restaurants de rouvrir leurs portes.

Un couvre-feu de nuit restera cependant en vigueur pour tous les résidents de la capitale, à l'exception des travailleurs essentiels.  

 

Moderna teste un rappel de vaccin contre Omicron 

L'entreprise américaine Moderna a annoncé avoir commencé les essais cliniques d'une dose de rappel de vaccin conçu spécifiquement contre le variant Omicron.
 

Refus d'une greffe à un patient de Boston non vacciné 

Le Brigham and Women's Hospital à Boston a confirmé avoir "rayé de la liste des transplantés cardiaques", un de ses patients de 31 ans en attente d'une greffe du coeur, au motif qu'il refuse le vaccin.

 

Dons américains de vaccins à l'Ouganda 

Les Etats-Unis vont livrer 1.684.800 doses du vaccin Pfizer contre le Covid à l'Ouganda, via le mécanisme international Covax, a indiqué jeudi à l'AFP un responsable de la Maison Blanche.

Les Etats-Unis ont promis de faire don au total de plus d'un milliard de doses à des pays pauvres, dont 400 millions ont pour l'heure été expédiées.
 

France: pas encore de 4e dose nécessaire 

Une quatrième dose de vaccin anti-Covid n'est pas justifiée à ce stade, juge le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV) français, qui pourra toutefois revoir sa position si les données scientifiques évoluent.

Seule exception, les "personnes sévèrement immunodéprimées", pour lesquelles le COSV a d'ores et déjà recommandé "l'injection systématique d'une seconde dose de rappel", estime cet avis daté du 19 janvier.

 

Plus de 5,6 millions de morts

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5.625.889 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis avec 876.066 décès, le Brésil (624.413), l'Inde (491.700) et la Russie (328.770).

L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Partager cet article

Partager cet article