26.01.22
07:12

"L'obligation vaccinale doit être discutée avant l'arrivée d'un variant plus agressif"

Faut-il convaincre les réticents à se faire vacciner à l'ère d'Omicron? Ce variant n'est pas un "simple rhume" déclare François De Smet, président de DéFi, invité de Martin Buxant ce 26 janvier, et la vaccination reste selon lui un atout majeur pour se prévenir d'une flambée trop longue du Covid en cet hiver 2021 où les chiffres font s'"interroger sur la pertinence du CST". 

Sur le dossier de l'obligation vaccinale, "seuls les plus de 50 ans qui sont la population la plus hospitalisée pour cause de Covid-19" devrait y être soumise. Dans tous les cas il est capital, selon lui de discuter largement de cette question, qui aurait mis trop de temps à arriver au Parlement. "On en est au point de se réjouir d'avoir un débat démocratique". 

"Ce débat doit être fait avant qu'un éventuel nouveau variant plus agressif arrive l'hiver prochain" affirme-t-il. Concernant l'obligation vaccinale des soignants, De Smet se veut plus tranché sur la question : "l'obligation vaccinale pour les soignants est selon moi une obligation professionnelle "

 

Concernant le prix de l'énergie, la proposition du ministre des Finances consistant à réduire la TVA sur l'énergie de 21% à 6% est "un bon signal", mais ne constitue pas une mesure suffisante pour un accès à l'énergie pour tous selon le président de DéFI. Cette baise de TVA doit s'accompagner de 3l'ouverture d'une quatrième tranche du tarif social de l'énergie" pour venir en aide aux classes moyennes. 

 

 

 

Partager cet article