26.01.22
15:38

Identifier les émeutiers des manifestations requiert "un travail d'enquête approfondi"

Le procureur de Bruxelles a tenu une conférence de presse ce mercredi, suite aux émeutes qui ont éclatés à Bruxelles, en marge d'une manifestation contre les mesures anti-covid. Il rappelle que le travail d'investigation pour retrouver les fauteurs de troubles peut s'avérer très long.

"Les services de police assurent au quotidien la sécurité de tous et il ne peut être admis évidemment, que dans un état démocratique, des violences soient exercées à leur encontre. ",

a exprimé Tim De Wolf.

La police a annoncé lundi avoir procédé à 239 interpellations après la manifestation contre les restrictions sanitaires anti-Covid qui a dégénéré en violences dimanche à Bruxelles, où 11 personnes, dont trois Français, ont été placées en garde à vue.

"Le Parquet exerce effectivement des poursuites lorsque l'enquête relève l'usage de violences disproportionnées par les services de police. Ces enquêtes se déroulent en outre dans la plus grande transparence vis-à-vis des victimes, qui peuvent exercer d'ailleurs un droit d'accès au dossier. "

"Je vous invite à voir ces images, c'est choquant, on voit que des infractions pénales sont commises. Mais comme nous, vous voyez aussi que ces gens ne sont pas immédiatement reconnaissables et identifiables. Et donc les identifier, ça demande un travail d'enquête approfondi.",

a poursuivi ce matin le procureur du Roi.

Partager cet article

En lien avec l'article