25.01.22
07:36

Herman Van Holsbeeck, d’Anderlecht à Saint-Gilles en passant par la case prison

Herman Van Holsbeeck. La justice ne lache pas l’ex big boss de l’équipe d’Anderlecht qui va encore dormir en prison pour au moins un mois.
 

Le dossier Henrotay/VanHolsbeek et qui est mené par le juge d’instruction Claise depuis Bruxelles. Alors, pourquoi vous en parle t on aujourd’hui ? Parce que hier soir, la justice, en fait la chambre du conseil de Bruxelles a refusé de libérer Herman Van Holsbeeck et elle le laisse au moins un mois de plus en prison, malgré sa santé vacillante, signe que les faits qui lui sont reprochés : fraude fiscale aggravée, blanchiment, corruption et association de malfaiteurs ne sont pas pris a légère. 

Comment en est il arrivé là ? Herman Van Holsbeeck a 67 ans et est parfois surnommé ‘HVH’ a cause ses initiales. C’est un ancien joueur de foot, pas terrible, mais qui en revanche s’est fait connaître comme manager et dirigeant d’un des plus grands – sinon le plus grand – club de foot belge : Anderlecht. Il en devient le manager général dans les années 2005, il travaille en lien direct avec le propriétaire du club de l’époque Roger Vanden Stock et exploite à fond ses contacts en Amérique latine pour faire par exemple venir des joueurs argentins chez les Mauves et blancs. Pour bien comprendre ce qui lui est reproché aujourd’hui, il faut intégrer que Herman Van Holsbeeck a été la pièce maitresse et indispensable de tous les grands transferts d'Anderlecht pendant dix a douze ans.

La justice belge soupçonne Herman Van Holsbeeck d’avoir touché des pots de vins pour favoriser des transferts de joueurs appartenant à l’agent Christophe Henrotay. Alexander Mitrovic et Chancel Mbemba, qui étaient partis jouer a Newcastle en Angleterre en 2015, mais aussi et surtout Youri Thielemans, la pépite d’Anderlecht, actuel diable rouge, qui a quitté Anderlecht pour jouer a Monaco en 2017 pour un montant de 26 millions d’euros.

Toute la mécanique des rétrocomissions a été très bien détaillée dans des documents et des mails confidentiels qui ont fuité et ont mis la puce a l’oreille de la justice : Herman Van Holsbeeck et Christophe Henrotay s’entendaient pour faire baisser le prix de certains joueurs et les clubs acheteurs ou vendeurs leur payaient a eux des commissions dans la foulée. Le nouveau propriétaire d’Anderlecht Marc Coucke a lui aussi porter cette affaire devant la justice.

Une chronique de Martin Buxant

Partager cet article