25.01.22
17:27

De plus en plus de conducteurs sous influence en Belgique

Ce week-end a eu lieu la 13e édition du « Week-end sans alcool au volant », du vendredi 21/01/2022- 18h00 au lundi 24/01/2022- 06h00.

A cette occasion, la Police Intégrée a contrôlé plus de 22.000 conducteurs, dont 2,29% ont franchi la limite autorisée. 

30%, c’est le nombre de jeunes conducteurs wallons (18-34 ans) qui prennent le volant sous l’influence de stupéfiants. Un nombre qui a doublé en un an ! Si le phénomène n’est pas neuf, la crise sanitaire a clairement accentué cette dérive. Une pratique dangereuse, qui est loin d’être isolée. L’institut VIAS, pour la sécurité routière en Belgique, a interrogé 6.000 personnes. Et les constats portent aux questionnements.

Par rapport à l'édition précédente de juin 2021, où 2,83% des conducteurs avaient été pris en infraction, on remarque une baisse. En revanche, en comparaison avec l'édition de janvier 2021, où 1,91% des conducteurs ont soufflé positif, on constate une augmentation.

Au cours du week-end dernier, la Police Fédérale et les zones de Police Locale ont contrôlé plus de 22 000 conducteurs. 2,29% des conducteurs en infraction, n'est absolument pas un bon résultat. Ce chiffre reste beaucoup trop élevé, indique la police.

Le nombre de retraits de permis de conduire pour la conduite sous influence de drogues (101), quasi équivalent au nombre de retraits pour conduite sous influence de l’alcool (107). Cela représente aussi un constat très inquiétant. Au cours de nos actions ‘week-end sans alcool’, le rapport du nombre de positifs pour l'alcool et les drogues converge de plus en plus.

Dans un contexte où, malgré les mesures sanitaires, la conduite sous influence demeure une dure réalité. La lutte n’est absolument pas encore gagnée. Les services de police poursuivent leurs efforts et la conduite sous influence reste une des priorités majeures de la Police Intégrée. La conduite sous influence augmente considérablement la probabilité d’accident, rappellent les forces de l'ordre.

Pour rappel, le prix des amendes pour consommation d'alcool est de 170 euros à plusieurs milliers d’euros, selon le taux dans le sang.

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article