24.01.22
14:59

Fin des tests obligatoires pour les voyageurs vaccinés entrant en Angleterre

Le gouvernement britannique a annoncé lundi lever l'obligation d'effectuer un dépistage du Covid-19 pour les voyageurs entièrement vaccinés arrivant en Angleterre.

"Ce que nous faisons pour les voyages, c'est de montrer que ce pays est ouvert aux affaires, ouvert aux voyageurs", a déclaré le Premier ministre Boris Johnson, en confirmant ce changement destiné à ce "que les gens qui arrivent n'aient plus à passer de tests (...) s'ils ont été doublement vaccinés".

Jusqu'à présent, les voyageurs entièrement vaccinés doivent réserver en avance un test (antigénique ou PCR) du Covid-19 à réaliser après leur arrivée. Ceux qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent faire un test avant leur départ, puis deux tests PCR après leur arrivée, et doivent s'isoler 10 jours.

Le dirigeant conservateur n'a pas précisé la date de mise en oeuvre de cette nouvelle mesure, mais elle pourrait entrer en vigueur avant les vacances scolaires de février, une bonne nouvelle pour les secteurs du tourisme et des transports internationaux. 

Dans une lettre, les patrons de grandes compagnies aériennes comme British airways, easyJet ou Ryanair avaient demandé au gouvernement de mettre fin aux restrictions sur les déplacements internationaux, "au minimum" pour les voyageurs entièrement vaccinés.

L'un des pays les plus endeuillés en Europe par le coronavirus, avec près de 154.000 morts, le Royaume-Uni a été frappé par une vague de cas attribués au variant Omicron, qui est en désormais en décrue. 

S'appuyant sur cette amélioration de la situation, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé la semaine dernière la levée des dernières restrictions en Angleterre. A partir de jeudi, le port du masque ne sera plus légalement obligatoire, mais recommandé dans les endroits fermés et bondés, et il est déjà abandonné dans les écoles. Un pass sanitaire ne sera plus imposé pour l'accès aux boîtes de nuit et certains grands rassemblements.

Le dirigeant conservateur a aussi annoncé prévoir en mars la fin de l'isolement pour les cas positifs, déjà réduit à cinq jours moyennant des tests négatifs. 

Au Royaume-Uni, chaque nation décide de sa politique en matière de santé. En Ecosse, la plupart des restrictions ont été levées lundi, permettant la réouverture des discothèques et supprimant la limitation à trois ménages pour les réunions à l'intérieur.

Partager cet article

En lien avec l'article