23.01.22
19:10

"Notre société n'acceptera jamais la violence aveugle"

Le Premier ministre a fermement condamné les violences de cet après-midi

"La liberté d'expression est l'un des fondements de notre société. Chacun est libre de manifester son opinion, mais notre société n'acceptera jamais la violence aveugle, et encore moins à l'égard de nos forces de l'ordre. Les personnes impliquées ce dimanche seront poursuivies." a déclaré Alexander De Croo en réaction aux événements de cette après-midi à Bruxelles lors de la manifestation européenne contre les mesures sanitaires. 

Selon les autorités, environ 50.000 personnes ont défilé dans la capitale belge, certaines venues d'autres pays européens. Il s'agit de la plus grand d'une série de manifestations dans la ville au cours des derniers mois. Les organisateurs évoquent le chiffre de 500.000 personnes. 

Des affrontements ont éclaté en début d'après-midi près du siège de l'Union européenne, la police ayant utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour repousser des manifestants qui lançaient des pavés et des pétards.

Face à ces premières actions de violence, les forces de l'ordre ont lancé une première charge contre les casseurs présents sur place aux alentours de 14h50. 

A 16h30, la police a demandé aux manifestants de quitter le parc du Cinquantenaire. L'évacuation de la zone est encore en cours mais le calme revient progressivement dans le parc malgré quelques affrontements encore en cours.

A 17h30, le rassemblement s'est terminé mais des affrontements sont toujours en cours entre protestataires et policiers sur l'avenue de Tervuren.

Partager cet article

Partager cet article