21.01.22
13:12

Comité de concertation en direct: les premières décisions

Suivez notre édition spéciale sur LN24 et LN24.be dès 17h00 et la conférence de presse à 19h00.

Les premières décisions, selon nos informations:

 

  • Accord sur le baromètre, actuellement en phase d’alerte maximale: rouge. Avec une réévaluation le 7 février, sur base de critères élargis.

 

Ce qui permet tout de même certains assouplissements, à partir du 28 janvier:

  • L'Horeca peut ouvrir jusque minuit
  • Culture: ouverture des salles de moins de 200 personnes (avec CST+ mais sans règle de ventilation), au-delà elles peuvent êtres remplies à une capacité de salle de 70%. Ou 100% de capacité possible si on assure entre 900 et 1200 PPM.
  • Réévaluation du CST: la durée de validité est réduite à 150 jours (5 mois) après la 2e dose et le certificat de rétablissement, à partir du 1er mars
  • Retour du public en sport extérieur
  • Reprise du secteur récréatif

 

 



Le Comité de concertation se réunit ce vendredi depuis 13h00. Entités fédérées et fédéral doivent se mettre d'accord sur le fameux baromètre. Mais les tensions sont vives. Les participants arrivent au compte-gouttes, le Premier ministre De Croo doit déminer le terrain avant le Codeco "au grand complet" a débuté vers 14h45. "On bute sur les chiffres mais rien d'insurmontable," nous dit-on. D'après les premiers retours sur place, les choses ont évolué depuis ce matin avec un relèvement des minima et des jauges par rapport à ce qui était sur la table.

 

"La réunion hier ne s'est pas bien passée, nous a glissé un Bleu. "Jan Jambon n'a pas l'air très impliqué dans les discussions. Et Elio Di Rupo a toujours quelques réticences" souligne-t-on du côté socialiste. "On en a parlé hier soir, ce matin, cet après-midi. Je ne peux croire qu'on n'aboutisse pas. L'état d'esprit est constructif", note de son côté un francophone. "Mais rien ne dit que cet outil fera consensus à la fin du Codeco. Il y a eu des précédents sous Wilmès", pointe un Vert.

Faut-il s'attendre à des assouplissements?  "La situation ne s'y prête pas. Ce serait malvenu. ll est encore trop tôt pour cela" dit une source fédérale. "Cette décision est liée au baromètre. Tout est lié à ce baromètre," entend-on du côté des entités fédérées. "Je ne crois pas que l'heure de fermeture bougera pour l'Horeca. Mais j'espère qu'on arrivera à revoir les jauges pour la culture et le public en extérieur, pour les sports de plein air notamment. C'est sur la table en tout cas" affirme un vice-premier.

 

Lire aussi: Le baromètre Covid, le monstre du Loch Ness enfin découvert?

Lire aussi: Coucou: voilà le baromètre (ou pas)

 

Trois revendications principales sont sur la table:

- L'Horeca a mis une grosse pression: le secteur veut la fermeture à 1h00 du matin au lieu de 23h actuellement. Si c'est "oui", ce ne sera en tout cas pas avant février. Certains pointent le fait que ce ne soit pas le "bon moment même si on comprend". 

- La culture, qui a déjà dit son désamour pour le baromètre, exige que la jauge de 200 personnes soit revue. On pourrait la remplacer par une mesure moins uniforme, dépendante de la taille de la salle. Un pourcentage de public qui tournerait autour de 50% de la capacité de la salle. Si tout le monde est plutôt sur la même longueur d'ondes, la question est: quand? Les socialistes sont pour la temporisation, Ecolo, MR et la Flandre pour un changement rapide.

- Le sport plaide pour un retour partiel du public en extérieur. Même scénario que pour la culture: des chances d'être entendu mais quand?

 

Le commissaire corona Pedro Facon va également présenter son rapport ce vendredi et expliquer pourquoi il est favorable à l'instauration d'un pass vaccinal. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke va lui évoquer l'obligation d'une 3e dose pour le CST, à partir du 1er mars. 

 

Romuald La Morté

 

af

Partager cet article

Partager cet article