19.01.22
14:28

Pécresse face à Bourdin accusé d'agression sexuelle: "La loi du silence c’est fini"

La candidate LR à la présidentielle française Valérie Pécresse a déroulé ses propositions mardi sur BFMTV lors de la nouvelle émission de Jean-Jacques Bourdin, face à qui elle a d'abord vilipendé "la loi du silence" sur les violences faites aux femmes.

Soulignant d'entrée de jeu qu'elle s'était "clairement posé la question" de sa participation à cette émission, en raison de l'enquête pour soupçons d'agression sexuelle visant Jean-Jacques Bourdin, Valérie Pécresse a toutefois souligné son "respect" de la présomption d’innocence "à laquelle chacun de nos compatriotes a le droit". Mais "très clairement ces accusations, si elles sont avérées, sont graves" et doivent faire l'objet de condamnations, a ajouté la candidate pour qui "trop longtemps, la société a regardé ailleurs. Trop de femmes ont eu peur pendant longtemps de porter plainte".

"Présidente de tous les Français, je ne laisserai plus aucune femme avoir peur de porter plainte. La loi du silence c’est fini", a ajouté Valérie Pécresse qui a promis que, présidente, elle soutiendrait les femmes "pour que la parole se libère" face à ces violences.

Visiblement tendu dans une ambiance glaciale, Jean-Jacques Bourdin a assuré qu'il n'allait "pas (s)'exprimer à ce sujet". "Mais je conteste les faits rapportés par la presse et je laisse la justice faire son travail", a ajouté le journaliste, qui a ensuite peiné à reprendre la main.

Partager cet article