19.01.22
11:15

Feu vert pour le vaccin Novavax en Belgique, disponible à la fin du mois de février

510.000 doses seront livrées à notre pays en février-mars.

Le vaccin Nuvaxovid, de la société américaine Novavax, qui n'a pas recours à la technologique d'ARN messager, sera proposé comme alternative aux personnes qui n'ont pu être vaccinées contre le Covid-19, annoncent la Conférence interministérielle Santé publique et le Commissariat Corona au Gouvernement

 

La CIM Santé publique a décidé aujourd'hui de proposer le vaccin Nuvaxovid en priorité aux personnes présentant un risque élevé de réaction allergique aux vaccins disponibles ou ayant eu des effets secondaires avérés après une première vaccination contre le Covid-19. Puisqu’un nombre limité de personnes sont concernées, les entités fédérées seront libres de proposer ce vaccin à d'autres groupes, selon le principe du premier arrivé, premier servi.  Au total, 510.000 doses seront livrées à notre pays en février-mars.

Le 20 décembre 2021, l'Agence Européenne des Médicaments a approuvé le vaccin Nuvaxovid de la société américaine Novavax comme cinquième vaccin pour la vaccination contre le Covid-19 en Europe. Le Nuvaxovid est un vaccin protéique dit "sous-unitaire". Il contient de petites particules imitant la protéine Spike du coronavirus, contre laquelle l'organisme produit des anticorps.   Le schéma de vaccination de base avec Nuvaxovid compte 2 doses, à administrer à au moins 3 semaines d'intervalle.

Sur la base de l'avis de la Task Force Vaccination, la Conférence Interministérielle Santé Publique a décidé aujourd'hui d'utiliser le Nuvaxovid pour la vaccination de base chez (1) les personnes présentant un risque élevé de réaction allergique grave aux composants des vaccins actuellement utilisés dans la campagne de vaccination belge, (2) les personnes ayant déjà eu une réaction indésirable grave après une vaccination avec un de ces vaccins. Les personnes qui sont déjà connues des centres de référence en matière d'allergies ou qui ont déjà reçu une attestation pourront être vaccinées par cette voie.

Puisque ces deux conditions concernent un nombre limité de citoyens, - estimé à environ 3000 personnes, les entités fédérées seront libres de proposer le vaccin Nuvaxovid à d'autres groupes, selon le principe du premier arrivé, premier servi. Il peut s'agir de professionnels de la santé non vaccinés et de personnes qui ont développé une phobie à l'égard des autres vaccins, dont l'efficacité et l’innocuité ont pourtant été largement prouvées scientifiquement.  Les plateformes d’inscription BruVax et QVax pourront être utilisées pour orienter très bientôt  les citoyens qui souhaitent être vaccinés avec le vaccin Nuvaxovid vers un certain nombre de centres de vaccination.

À partir de la seconde moitié de février 2022, 510 000 doses de Nuvaxovid seront livrées dans notre pays, réparties sur les mois de février et mars. Avec cette livraison, un maximum de 170 000 personnes pourront être vaccinées avec ce vaccin. Nous tenons compte du fait que ces personnes auront également besoin d'un rappel à l'avenir et attendons à cet égard de nouvelles données scientifiques.

Enfin, la CIM a également accepté le développement d'un nouvel outil qui permettra aux personnes ayant effectué un autotest positif de demander directement et immédiatement un code CTPC pour un test PCR.  Ainsi, ils n'ont plus besoin de demander un CTPC au centre d'appel ou à leur médecin traitant. Cet outil sera disponible le jeudi 27 janvier.

Partager cet article

En lien avec l'article