18.01.22
14:31

"Les pilules anti-covid sont le chainon manquant pour sortir de la pandémie"

Certaines pilules anti-Covid devraient arriver en France dans quelques semaines. Sont-elles, en combinaison avec le vaccin et les gestes barrières, la clé pour sortir de cette pandémie ? Selon l'épidémiologiste Yves Coppieters, ces traitements sont le chainon manquant.

"Le maillon faible actuellement est la prise en charge des patients à risque en ambulatoire. Donc ces antiviraux qui débarquent sont l'outil qui manque pour la prévention secondaire, celle qui permet aux personnes à risque qui développent des symptômes de ne pas entrer à l'hôpital ou de faire des formes graves."

a indiqué le professeur de santé publique dans "Les Visiteurs du soir", avant de nuancer:

"Cependant, ce sont des médicaments qui coutent cher et dont la production est encore insuffisante. Mais quoiqu'il en soi, cela reste un élément d'optimisme"

En ce qui concerne les données scientifiques à propos de ces pilules, le spécialiste préfère rester prudent.

"Ce qu'il manque, ce sont des données scientifiques plus valides sur ces médicaments. Il manque des données sur des populations plus larges pour confirmer l'efficacité de ces pilules",

a conclu Yves Coppieters.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) doit donner son avis d'ici "quelques semaines" après avoir récemment entamé l'examen d'une demande d'autorisation de cette pilule. Le régulateur a déjà approuvé son utilisation en urgence.

Ce traitement consiste en une combinaison de deux pilules prises deux fois par jour pendant cinq jours, dès le diagnostic et dans les cinq jours après l'apparition des symptômes.

La pilule du laboratoire américain permet de réduire de 88% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque lorsque prise dans les cinq premiers jours après l'apparition des symptômes, selon des essais cliniques.

Pfizer a également indiqué que son traitement antiviral devrait rester efficace contre Omicron.

 

LN24 avec AFP

Partager cet article

Partager cet article